Le syndicalisme

Pages: 5 (1097 mots) Publié le: 8 octobre 2012
LE SYNDICALISME

1. De nos jours on peut parler de « crise » du syndicalisme car son taux est de moins en moins important au fil des années. En effet, d’après le document 1, environ 27 salariés sur 100 étaient syndicalisés en 1950 et ils ne sont plus que 7% en 2005 soit une chute de 74% en 60 ans.
De plus, le taux de syndicalisation français en 2004 est l’un des plus faibles du monde. Celuide la Suéde est de 91.1% ceci s’explique par le fait que certaines entreprises obligent leurs salariés à se syndiquer soit une différence de 82 points. Le taux de syndicalisation nord-américain, première puissance mondiale, est de 14.2% des salariés alors qu’il n’est que de 9,1% en France d’où une différence de 5.1 points.

2. D’après le document 4, le type d’entreprise (privé ou public) peutinfluencer le taux de syndicalisation. En effet, le secteur public connaît un taux de syndicalisation plus fort que le secteur privé : 15.6% des salariés des entreprises publiques sont syndiqués alors qu’ils ne sont que 5.2% dans les entreprises publiques soit une différence de plus de 10 points. De plus, la présence syndicale sur le lieu de travail est plus élevé dans le secteur public avec 70.7%des syndicats tandis que 31.2% des syndicats sont présents dans le secteur privé ce qui est même en dessous de la moyenne de 38.5%.
D’après le document 5, la situation professionnelle du salarié peut aussi influencer le syndicalisme. Effectivement, plus l’emploi est certain, plus l’adhésion a un syndicat est élevé. Par exemple, parmi les salariés en CDI à temps complet, 9.4% d’entre eux sontsyndiqués alors que 2.4% des travailleurs précaires (CDD, intérim, temps partiel) le sont. De plus, les cadres sont aussi plus syndiquer que les ouvriers : 14.5% des cadres contre 6.1% des ouvriers soit un différence de 8.4 points. Enfin l’âge, le sexe, le secteur de travail et la taille de l’entreprise peuvent influencer le taux de syndicalisation.

3. D’après le document 6, les travailleursdeviennent plus autonomes et plus responsables avec des pauses plus importantes ou la participation au réunion pour tenter de dissoudre les syndicats mais aussi ils plus dépendants les uns des autres. Par exemple, les chefs d’entreprises versent des primes à une équipe de production entiére et non pas à un seul. Ainsi, dès lors qu’un ouvrier n’a pas réalisé correctement son travail ou ne l’a pas faitdans les délais toute l’équipe est pénalisée (non versement des primes) alors que la faute ne repose sur qu’un seul. Ceci crée donc de l’insécurité vis à vis de l’emploi avec la peur du licenciement. Ainsi, les travailleurs pensent que la syndicalisation devient inutile car rien ne pourra empêcher les patrons d’agir ainsi et la peur du chômage est de plus en plus présente.

4. Auparavant, lessyndicalistes travaillaient à la fois dans leur entreprise et pour le syndicat cependant leur statut a évolué. En effet, ils se sont professionnalisés de part l’apparition de permanents qui travaillent à plein temps pour le syndicat. Avec les militants assurent la coordination et donc l'efficacité de la revendication en faisant des permanences pour informer ou aider les salariés, en gérant les aspectsmatériels de la vie syndicale, en négociant avec les employeurs.
Les syndicats se sont institutionnalisés de part notamment la part de plus en plus importante des permanents. Les adhérents se sentent alors couper de leur syndicats et n’ont plus le sentiment d’être représenter ce qui provoque une baisse du taux de syndicalisation. De plus, les syndicats se sont crées en quittant d’autres syndicatscomme la CGT-FO crée en en 1948 qui se sépare de la CGT (Confédération Générale du Travail), premier syndicat français né en 1895 d’où une rupture qui entraine des difficultés à se mettre d’accord car ils ont peur de l‘avenir. Le paysage syndical français est donc émietté et a dû mal à se réunir.

5. Parmi les 5 syndicats présentés dans le document 8, tous ont connu une augmentation de leur...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Syndicalisme
  • Le syndicalisme
  • Le syndicalisme
  • Le syndicalisme
  • Le syndicalisme
  • Le syndicalisme
  • Syndicalisme
  • Syndicalisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !