Le temps des démocraties populaires

Pages: 7 (1630 mots) Publié le: 7 juin 2012
/ La IVème République, un régime marqué par l’instabilité

La Constitution soumet le pouvoir exécutif au pouvoir législatif. L’Assemblée nationale investit le chef du gouvernement. Dès le début, le Président du Conseil prend l’habitude de répartir les ministères entre les partis de gouvernement, à charge pour eux de désigner les ministres qui leur correspondent.

A la fin des années 40, lestrois grands partis d’après-guerre se maintiennent bien que les modérés et les radicaux reprennent de l’importance. Le panorama politique se complique en 1947, lorsque De Gaulle lance un nouveau parti, le Rassemblement du Peuple Français (RPF). On a donc une multitude de partis politiques et aucun n’est suffisamment puissant pour détenir la majorité absolue à l’Assemblée. Il ne peut donc y avoirque des gouvernements de coalition. Or le soutien ou le refus de soutien à un gouvernement n’est pas décidé par le ministre participant au gouvernement mais par son parti. Ainsi, en 12 années de IVème République, 22 gouvernements se succèdent rendant le régime très instable.

Cette instabilité repose sur l’hétérogénéité des partis politiques. Les majorités nécessaires pour former et faire durer ungouvernement sont toujours très difficiles à trouver et éphémères. Si une majorité se dégage sur un problème particulier, celle-ci peut changer si le problème varie à son tour. Si les problèmes s’accumulent, la "valse des ministères" n’en est que plus grande.

La guerre d’Algérie et la fin de la IVème République

1) La IVème République dans l’impasse

Edgar Faure, un autre radical, maisadversaire de Mendès France, forme le nouveau gouvernement, autour d’une majorité de centre droit. Il continue la même politique que Mendès France mais le pays n’a plus confiance en ces gouvernements éphémères et peu puissants. Son gouvernement doit faire face à une double opposition :

A gauche : A l’appel de Mendès France, resté très populaire, se forme un mouvement "mendèsiste" qui attire denombreux éléments qui se sentent mal à leur aise dans les partis traditionnels.
A droite : Se développe une opposition d’extrême-droite autour du mouvement poujadiste qui reprend les thèmes classiques de l’antiparlementarisme et de l’antisémitisme (Mendès France est juif). Ce mouvement connaît un succès de courte durée mais qui reflète parfaitement bien l’hostilité que suscite la IVèmeRépublique.

Edgar Faure veut prendre de vitesse ces deux courants d’opposition et décide d’avancer la date des élections législatives. Ainsi, fin novembre 1955, il dissout l’Assemblée en espérant obtenir une majorité plus cohérente après les élections.

La IVème République s’effondre sous le poids de la guerre d’Algérie.

L'instabilité ministérielle
La démission d'Antoine Pinay met en évidenceun autre mal qui touche la IVème République : une très grande instabilité ministérielle. 20 ministères se succèdent en 11 ans.Cette instabilité ministérielle accentue encore l'immobilisme dans les décisions politiques : aucun gouvernement ne peut mettre en place une politique dans la continuité et notamment résoudre les problèmes internes et externes (coloniaux) les plus graves.

Vèm républiqueLa République gaullienne (1958-1969)

A. La politique de grandeur
– Le général de Gaulle veut assurer la stabilité politique à l’intérieur du pays et restaurer le prestige de la France à l’étranger.
– La constitution de la Ve République qui est l’œuvre du général de Gaulle donne un pouvoir accru au président de la RépuBreal/Images/SQHGBrevet/p. 195). Elle est approuvée par référendum enseptembre 1958.
– Devenu président de la République en décembre 1958, le général de Gaulle veut restaurer le prestige et l’indépendance de la France.

Dès 1958, il regroupe les colonies françaises dans la « Communauté française » et leur promet l’indépendance.
Il règle le problème algérien en mars 1962 par les accords d’Évian qui accordent à l’Algérie une indépendance approuvée par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le temps des démocraties populaires (plan)
  • Terminale es
  • Le temps des démocraties populaires
  • Le temps des démocraties populaires (1948-1989)
  • Chapitre 6 : le temps des démocraties populaires : 1945 – 1989
  • Démocraties populaire
  • Democratie populaire
  • Démocratie populaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !