Le théâtre classique

734 mots 3 pages
Le théâtre classique, en général, est né au XVIIème (17è) siècle, sous le règne de Louis XIV. Il apparaît à cette époque comme la forme la plus noble de l'art dramatique. Ses partisans défendent l'idée que le théâtre ne doit pas présenter des aventures extraordinaires, mais montrer de réels situations, car le but de l'art est d'imiter la réalité pour atteindre la vérité. Le théâtre se divise donc en trois grands genres : la tragédie, la comédie et le drame. Il joue un rôle important dans la société du XVIIè. Il va être peu à peu codifié par un ensemble de règles qui se fonde sur l'imitation des œuvres antiques, la distinction des genres tragique et comique et le souci de convenir au public. Le théâtre doit à la fois plaire et instruire auprès des spectateurs, de la Cour, de l'aristocratie et de la haute bourgeoisie.

La tragédie classique, représente elle, de nobles personnages (rois, reines, grands nobles) qui se lamentent face à leur destin ; le héros est torturé entre la liberté et la fatalité, il agit en même temps qu'il est manipulé par les forces qui le dépassent (par ex : Dieu, son inconscient...). La pièce se termine bien souvent par la mort ou le suicide du héros. La scène du XVIIè est dominée par la rivalité entre deux auteurs, Corneille et Racine. La tragédie respecte la règles des trois unités, la règle de la bienséance et la règle de la vraisemblance.

La règle des trois unités, est composé donc de trois unités : temps, action et lieu.
L'unité de temps exige que la durée de l'action ne dépasse pas 24H pour ne pas nuire au principe de vraisemblance. Alors que Corneille ou Racine prennent parfois des libertés avec cette règle, Racine lui la respecte parfaitement. Le sentiment de l'urgence devient donc un élément essentiel du tragique. Les personnages sont confrontés à la catastrophe, qui est inévitable.
L'unité d'action permet de concentrer l'intérêt sur le sujet principal de la pièce, il n'y a qu'une action principale pour le héros.
L'unité

en relation

  • Théâtre classique
    1321 mots | 6 pages
  • Le théatre classique
    1471 mots | 6 pages
  • Le théâtre classique
    366 mots | 2 pages
  • theatre classique
    1850 mots | 8 pages
  • Le théâtre classique
    1249 mots | 5 pages
  • Le théâtre classique
    719 mots | 3 pages
  • Théatre classique
    493 mots | 2 pages
  • Théâtre classique
    533 mots | 3 pages
  • le théatre classique
    1024 mots | 5 pages
  • Le théâtre classique
    1318 mots | 6 pages