lecture analytique diderot jacque le fataliste

Pages: 5 (1055 mots) Publié le: 2 janvier 2015
Denis Diderot, Jacques le fataliste et son maître, 1796

Objectifs du texte : L’incipit de Jacques le fataliste est un texte fondamental pour l’histoire du roman moderne. Publié de façon posthume en 1796, mais rédigé en 1778, l'œuvre explore la forme romanesque en montrant tous ses possibles. L’incipit est une sorte de synthèse de ce projet : la présence d’un narrateur qui joue avec le lecteuret, ce faisant, brise l’illusion romanesque ; l’introduction dès la première page de la forme théâtrale, puis une histoire peu banale d’un valet qui va raconter ses amours à son maître sont les traits les plus marquants de ce début de roman.

LECTURE DU TEXTE

Les premières lignes du premier paragraphe ne peuvent que surprendre le lecteur. Le jeu de questions-réponses laisse entendre deuxvoix : une première voix pose des questions à propos d’individus (« ils ») qui ne sont identifiés que par la suite ; la seconde propose des réponses qui sont autant de fins de non-recevoir. Il faut s’attacher au sens des questions pour comprendre qu’il s’agit de questions que se pose tout lecteur au début d’un roman et que les réponses apportées sont celles du narrateur. Autrement dit, l’originalitéde cet incipit est qu’il met en scène de façon originale le lecteur et le narrateur, exhibant ainsi ce qui est habituellement caché avec soin dans la construction romanesque. Dans le même mouvement, en dévoilant le « pacte de lecture » tacite noué entre auteur et lecteur, Diderot rompt l’illusion réaliste, qui fait que l’on croit à une histoire pourtant invraisemblable, tout au long de notrelecture. Le dernier paragraphe est plus explicite encore puisque le narrateur s’adresse directement au « lecteur », qu’il apostrophe, et qu’il fait référence à ses fonctions et à son pouvoir dans la fiction. Les questions terminant l’extrait sont autant de récits possibles. La conclusion du narrateur est explicite. Celui-ci s’amuse de son pouvoir de créateur et ironise à propos de l’écriture du roman: « Qu’il est facile de faire des contes ! » (l. 47).

Les lignes 6 à 35 se présentent comme un dialogue théâtral (à l’exception des lignes 10 et 11) : la présence des noms avant les répliques, l’insertion des paroles par le biais des tirets rappellent les codes du genre. Le lecteur peut avoir le sentiment que deux genres alternent dans cet extrait : le roman, avec la présence étonnante d’unnarrateur qui s’adresse à son lecteur, mais aussi le théâtre avec des personnages clairement identifiés par la présentation typographique.

Les ruptures et les digressions laissent entendre au lecteur tout le potentiel romanesque du texte. Mais elles annoncent aussi la narration à venir : le récit des amours de Jacques, qui sera sans cesse repoussé.


Cet incipit remplit ses fonctions à safaçon : il pose les questions auxquelles le lecteur attend une réponse : qui sont les personnages ? Dans quel cadre spatio-temporel évoluent-ils ? Quelle est l’action ? Mais les réponses ne sont pas données. Au contraire, le narrateur, dans ses interventions, refuse de répondre avec une arrogance qui souligne assez son pouvoir. De ce point de vue, les premières lignes de Jacques le fataliste sontinédites. Pourtant, en déstabilisant le lecteur et en refusant les codes habituels, cet incipit remplit pleinement une autre fonction fondamentale : piquer la curiosité.

La dialogue nous apprend que, suite à une altercation entre Jacques et son père, le personnage s’engage dans l’armée (l. 18). Il reçoit alors une balle dans le genou (l. 20) et tombe amoureux sans que le lien entre sa blessure etla relation amoureuse soit établi.

Le « déterminisme » est une doctrine philosophique considérant que tout événement humain est lié à des événements antérieurs. La métaphore qui en rend compte est celle de la chaîne, reprise par Jacques (« les chaînons d’une gourmette », l. 22). Ainsi, ce personnage analyse tout ce qu’il lui arrive de bon ou de mauvais sur le mode de la fatalité : tout est «...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lecture analytique de l' incipit de jacques le fataliste diderot
  • Lecture analytique jacques le fataliste , denis diderot
  • Lecture analytique de l'incipit de jacques le fataliste
  • Fiche de lecture "jacques le fataliste et son maitre" diderot
  • Denis diderot jacques le fataliste
  • Jacques le fataliste et son maître Diderot
  • Diderot, jacques le fataliste
  • Incipit de Jacques le Fataliste, Diderot

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !