Lecture analytique "Mon rêve familier" de Paul Verlaine

662 mots 3 pages
Lecture analytique 1 parcours 1

• Introduction :

→ « Mon rêve familier » publié en 1866 par Paul Verlaine.
- Poète français du mouvement parnasse. Mouvement travail la forme, faire référence à l'Antiquité, travail les sonorités et les personnages mélancoliques.
- Poème est extrait du recueil Poèmes saturniens.
- Saturne = symbole du mal, de la malédiction.
- Poème évoque la rencontre éphémère avec une femme censé être « poursuivi » par le poète.

→ lecture du texte

→ Problématique : Une femme insaisissable peut-elle aider le poète dans sa quête du sens ?

I – Les sentiments paradoxaux du poète pour une femme inconnue
II – La réalité de cette femme s'enrichit à travers le rêve
III – Une muse insaisissable, source d'inspiration pour le poète

I – Les sentiments paradoxaux du poète pour une femme inconnue

a) Un amour passionnel

- Parallélisme de construction : « et que j'aime, et qui m'aime » vers 2 → Le verbe aimer revient toujours à la même place : mise en valeur de l'amour et idée de réciprocité de cette amour.

- Métaphore : « mon cœur transparent » vers 5 → Il existe une complicité entre cette femme et le poète : un amour fusionnel.

- Sonnet : deux quatrains et deux tercets → Les deux quatrains représentent l'amour que le poète porte à cette femme tandis que les deux tercets représentent l'incertitude de cet amour.

b) Opposé à de la mélancolie

- Champ lexical de la mélancolie : « pleurant » vers 8, « l'inconnue » vers 2 et « regard de statut » vers 12 et titre du chapitre « Mélancholia » → Le poème est écrit sous le sentiment de tristesse vague, de mélancolie.

- Alexandrins → Le poète s'en sert pour exprimer ses sentiments. Il apporte le sentiment de recherche de cette femme inconnue.

II – La réalité de cette femme s'enrichit à travers le rêve

a) Une femme dans un rêve familier

- Allitération : le « s » vers 6 « pour elle seule hélas ! Cesse d'être un problème » → Cette

en relation

  • Lecture analytique de mon rêve familier
    1259 mots | 6 pages
  • Verlaine - Mon rêve familier (texte + commentaire)
    1203 mots | 5 pages
  • Explication "mon rêve familier" paul verlaine
    2152 mots | 9 pages
  • Mon reve familier
    272 mots | 2 pages
  • Lecture analytique elle était déchaussé
    395 mots | 2 pages
  • Sur un tombeau
    2053 mots | 9 pages
  • Lecture analytique: Mon rêve familier.
    1346 mots | 6 pages
  • Diserte
    1490 mots | 6 pages
  • Séquence femme poésie
    8139 mots | 33 pages
  • La poesie
    8517 mots | 35 pages