Les carbonari

5023 mots 21 pages
TD HISTOIRE MODERNE
LES CARBONARI

INTRODUCTION
Le terme « carbonaro » (pluriel carbonari) est un nom italien signifiant « charbonnier ». Les Carbonari sont des membres formant une société secrète, le Carbonarisme, qui se forma en Italie, d'abord au royaume de Naples afin de lutter contre la domination napoléonienne (1807-10), puis dans les Etats pontificaux et particulièrement en Romagne, après 1815, pour lutter contre la politique de la Sainte-Alliance. Les Carbonari voulaient surtout établir une unité nationale pour former une République italienne libre. En raison de la répression, la Charbonnerie constituait le seul moyen d'expression politique. Selon Martine Watrelot, dans Le rabot et la plume, le carbonarisme est un groupement de révolutionnaires français et italiens utilisant le secret, le serment et le corpus symbolique de la passion du Christ pour lier entre eux des individus de milieux hétérogènes qui se vouent à l'instauration de la république empêchée par Napoléon Bonaparte.

De 1806 à 1815, le royaume de Naples est à nouveau sous domination française avec pour roi d'abord Joseph Bonaparte, frère aîné de Napoléon Bonaparte, puis Joachim Murat, beau-frère de Napoléon Ier par son mariage avec Caroline-Bonaparte en 1800.

Les origines de la Carboneria sont longtemps restées incertaines et ont ainsi donné lieu à de mutiples controverses. Tout d'abord, on pense que la société a été fondée en 1806 par Philippe Buonarotti. Mais quelques historiens en font remonter les débuts au règne de François Ier, alors que d'autres lui assignent une naissance encore plus ancienne.

→ Selon la légende, François Ier fut initié aux mystères des Carbonari alors qu'il passait en plein milieu d'une de leurs cérémonies. Il s'était assis par mégarde sur un siège appartenant au chef de la confrérie et il s'entend dire « Charbonnier est maître chez lui » (ce qui serait à l'origine de cet adage bien connu).

→ Selon Benoist Malon (Histoire du socialisme), au XIe siècle,

en relation

  • Carbonari
    402 mots | 2 pages
  • Le mouvement national italien
    590 mots | 3 pages
  • Carbonaro
    742 mots | 3 pages
  • Le carbonarisme
    750 mots | 3 pages
  • Vanina vanini
    708 mots | 3 pages
  • Vanina Vanini
    1080 mots | 5 pages
  • Vanina vanini
    6745 mots | 27 pages
  • Vanina
    9443 mots | 38 pages
  • Francais
    9679 mots | 39 pages
  • 1848 En france et en europe
    2435 mots | 10 pages