Les carolingiens et la consécration de l'empire

4635 mots 19 pages
Chap. 3 : Les Carolingiens et le rétablissement de l’Empire
La Dynastie Carolingienne a pour chronologie 751 (avènement du 1er Roi Carolingien) – 987. Le rétablissement de l’Empire la caractérise. On veut renouer avec l’Empire Romain. Les Carolingiens font alliance avec le Pape, Chef de l’Eglise chrétienne qui obtient le droit de couronner l’Empereur et les Rois Carolingiens. Ils vont respecter les modèles romains et chrétiens. Les Carolingiens exercent pleinement le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire. Ce sont des Empereurs qui font les lois, rendent la justice. Une administration se remet en place sur le modèle romain et permet aux Empereurs Carolingiens d’imposer et de faire respecter leurs droits. Très vite, des crises bouleversent cet Empire car les Carolingiens n’ont pas mis un terme à la personnalité du pouvoir ni rompu avec les pratiques de patrimonialité du pouvoir. Dès la seconde moitié du IXème s., commence le déclin de la dynastie des Carolingiens. Ils veulent gouverner pour la chose publique.

Section 1 : Pépin le Bref et Charlemagne : une dynastie pour un Empire

Pépin le Bref (751-768) était baptisé ainsi parce qu’il était petit. On lui doit la chute des Rois Mérovingiens. Il fonde la Dynastie des Carolingiens. Lui succède son fils, Charles le Grand = Charlemagne (Carolus magnus) = « carolingien », donne son nom à la dynastie et rétablit un Empire qui se veut héritier de l’Empire Romain. 768, patrimonialité oblige il règne avec son frère jusqu’en 771. Son père se retire et Charlemagne règne seul jusqu’en 814. Il restaure l’empire.
I. La fondation de la Dynastie Carolingienne (Affaiblissement des rois mérovingiens d’Austrasie et de Neustrie)
A) L’ascension des Maires du Palais dans l’entourage mérovingien
Les Maires du Palais d’Austrasie issus des Pippinnides (Pépin le 1er) vont connaître l’ascension politique. D’abord, il y a la propagande = dissolution des mœurs des Rois Mérovingiens qui se complaisent en orgies, festins,

en relation

  • la royauté carolingienne
    2822 mots | 12 pages
  • Chapitre 4 L Europe Carolingiennei
    1914 mots | 8 pages
  • Epoque franque
    1858 mots | 8 pages
  • Charlemagne
    2098 mots | 9 pages
  • Droit constit
    1548 mots | 7 pages
  • Histoire medievale
    1568 mots | 7 pages
  • Partie du cour histoire des institutions
    7591 mots | 31 pages
  • Plan d'histoire du droit
    923 mots | 4 pages
  • Histoire des Institutions
    3672 mots | 15 pages
  • D. iogna-prat, la maison dieu
    3681 mots | 15 pages