Les crises de la iiie république

Pages: 5 (1116 mots) Publié le: 11 mai 2011
La République en France n’a pas aboutie en un seul essai. C’est le fruit d’une longue réflexion qui a duré plusieurs siècles. Ainsi, elle s’installe une première fois en France au terme de la Révolution de 1789 mais est rapidement absorbée par l’Empire de Napoléon Bonaparte. Ce n’est qu’après la Restauration que la Seconde République voit le jour. Le second Empire l’engloutit à son tour. Enfin,au terme d’avancées difficiles, nous retrouvons la Troisième République en France à partir de 1870 jusqu’en 1940. Depuis la Révolution, c’est la période la plus longue durant laquelle un système républicain subsiste avec une même Constitution. 1879 marque une victoire pour les Républicains tandis que 1914 rappelle évidemment l’entrée en guerre. Ce modèle a-t-il réellement été accepté par tous ?Nous verrons que la République s’instaure profondément dans les esprits malgré des crises qui remettront le système républicain en question.

Après la victoire aux élections de 1881, les républicains modérés sont au pouvoir. Ces élus opportunistes assurent par une série de  lois, l'exercice des grandes libertés : liberté de la presse en 1881, loi autorisant les syndicats en 1884. Si Gambettaest l'un des chefs républicains les plus populaires de cette époque, c'est Jules Ferry qui réalise, entre 1880-1882, les principales réformes : c’est à lui que nous devons les principales lois sur l’éducation. Ministre de l’instruction publique, Jules Ferry fit d'abord créer des écoles normales d'instituteurs dans tous les départements ; le 27 février 1879, les religieux furent exclus du conseilsupérieur des universités. Le 21 décembre 1880 furent institués les collèges et lycées de jeunes filles ainsi qu'une école normale supérieure de jeunes filles. Le 16 juin 1881, fut adoptée la loi sur la gratuité de l'enseignement primaire puis  le 28 mars 1882, celle sur la laïcité, et la loi sur l'obligation l'est à son tour. Ces lois de Jules Ferry, donnent à l'enseignement une mission immense :achever l'alphabétisation des Français, leur inculquer une morale républicaine et asseoir leur patriotisme sur une culture unifiée. Car outre l’instruction, c’est une véritable mission républicaine qui s’instaure en France : on inculque les valeurs de la patrie aux jeunes Français, on met en place des symboles républicains auxquels tout français peut s’identifier. Ainsi s’ajoute l’hymne français(La Marseillaise) en 1880 à la devise (Liberté, Egalité, Fraternité) et au drapeau.
La République essaie bel et bien de s’enraciner mais doit faire face à un ennemi majeur. En effet, l’Eglise voit d’un mauvais œil son éloignement de l’éducation. Toutefois, la France est encore fortement marquée par le catholicisme et l’Eglise compte sur ses fidèles pour la soutenir. Elle fait ainsi le choixde camper dans ses positions. Mais c’est une erreur. La république va donc peu à peu se séparer de l’Eglise jusqu’à la séparation complète avec l’Etat en 1905. Poussé par son élan républicain, la France se lance dans la constitution d’un empire colonial, qui vise lui aussi à propager le sentiment républicain. Cela a aussi pour but de conforter les Français dans leur choix de la République : c’estl’impérialisme français. Ainsi, Gambetta inspire l’expédition française en Tunisie qui aura pour effet l’occupation de ce pays en 1881. S’en suivent tout le Maghreb, le Congo, Madagascar et l’Indochine. Pour Ferry, les colonies que peuvent que mettre en valeur la République comme étant une réussite par rapport à la défaite du Second Empire. Elles permettent à la France d’échanger à moindre coûtet de moins dépendre des autres puissances économiques européennes.

Mais la France et son régime politique à cette période ne sont pas une totale réussite. Il y a aussi de nombreux échecs.
Le général Boulanger est ministre de la guerre en 1886.Très populaire dans la frange de la population déçue par la République et très prisé parmi les Revanchards (il est surnommé le "Général...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La iiiè république, entre adaptation et crises (1870-1914)
  • La iiiè république face aux crises (1870-1914)
  • La iiiè république, entre adaptation et crises (1870-1914)
  • La iiie république
  • Iiie republique
  • La iiie république
  • Iiie république
  • Le président de la république sous la iiie république

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !