Les démocraties populaires

Pages: 22 (5372 mots) Publié le: 15 novembre 2015
« Les démocraties populaires : 1948-1989 (4 ou 5 heures)
Lorsque s’achève la guerre, les victoires de l’Armée rouge ont constitué un glacis dans lequel l’autorité de
l’URSS s’exerce sans contre-pouvoirs effectifs : il correspond à la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et la
Tchécoslovaquie. Il faut y ajouter la zone d’occupation en Allemagne, qui deviendra la RDA, et deux pays où larésistance communiste a pris le pouvoir après avoir joué un rôle majeur dans la lutte contre l’Axe : l’Albanie et la
Yougoslavie, qui adhère au magistère soviétique jusqu’en 1948.
Ces entités sont diverses en ce qui concerne leur organisation socio-économique, leur paysage religieux, le rapport historique
qu’elles entretiennent avec la Russie/URSS, l’espoir mis dans le communisme et leur expériencedu pluralisme politique.
Nonobstant ces contrastes, un système aussi uniforme que possible s’y impose en quelques années, conjuguant élimination
de fait du pluralisme au profit des communistes et soumission à Moscou (acquise dans les pays du glacis entre 1945 et 1948),
terrorisme visant à déstructurer les identités nationales, évolution vers le socialisme d’État. Le qualificatif de démocratiespopulaires est utilisé (1947) pour désigner ce nouveau type de régime, appelé au dépassement de la démocratie «
bourgeoise» et à l’édification du socialisme.
La mort de Staline et le cours nouveau introduit par ses successeurs permettent de mesurer le rejet de ce modèle
imposé de l’extérieur, rejet déjà manifesté par la résistance yougoslave à la soviétisation. Un équilibre se cherche. Si toute
remiseen cause jugée dangereuse est passible d’une répression qui s’abat sur les dirigeants et la société (l’Octobre
hongrois), les partis communistes nationaux acquièrent une marge réelle. En témoignent la gestion ouverte de la crise
polonaise de 1956, le positionnement diplomatique roumain et plus généralement le réformisme à l’œuvre à partir des années
1950, lui-même indissociable des mutationssociales (accroissement des effectifs ouvriers, essor d’une intelligentsia
technicienne et forte augmentation des diplômés). La tentative de refondation du socialisme tchécoslovaque (1963-1968)
montre qu’une alliance est possible entre les groupes sociaux dynamiques et la fraction modernisatrice du Parti, pour réformer
sans nier les acquis du régime ; mais le «printemps de Prague» marque les bornes dela réforme et celles de la souveraineté.
À partir de la seconde moitié des années 1970, les dysfonctionnements s’accroissent et touchent même les
démocraties populaires les mieux placées en matière socio-économique (RDA). L’ouverture des économies puis
l’augmentation du prix des hydrocarbures induisent une dette extérieure et une dépendance énergétique insurmontables. La
force mobilisatrice dumarxisme-léninisme et la conviction qu’il est possible d’améliorer les choses se sont érodées : un fossé
se creuse entre le consensus apparent et le détachement réel. Tout ceci se traduit, de manière inégale selon les pays, par la
non-satisfaction de besoins élémentaires, une perte de vitalité, une autonomisation accrue de la société civile, que reflètent,
inégalement là encore, la montée de ladissidence et la régression de l’athéisme.
C’est en Pologne que s’identifie le mieux le divorce entre l’État et la nation, adossée à l’Église et au patriotisme, euxmêmes renforcés par l’élection pontificale du cardinal Wojtyla en 1978. L’état d’urgence imposé dans ce pays fin 1981
confirme que le régime ne survit que par l’usage de la force et, en dernier ressort, la menace d’une interventionsoviétique. Là
comme ailleurs, l’évolution de la politique extérieure soviétique sous Mikhaïl Gorbatchev introduit donc un paramètre décisif.
Les régimes de démocratie populaire disparaissent en six mois en 1989, y compris en Bulgarie, RDA et Roumanie, où le
pouvoir signifiait pourtant qu’il ne voulait rien lâcher.

Société civile : Cette expression est employée aujourd’hui par opposition au monde des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Democratie populaire
  • Démocratie populaire
  • Démocratie populaire
  • Les démocraties populaires
  • Démocraties populaires
  • Les démocraties populaires
  • Démocraties populaires
  • Les démocraties populaires

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !