les droits des femmes en france

Pages: 6 (1428 mots) Publié le: 18 juillet 2014
L’idée que les femmes ont les mêmes droits que les hommes est toute récente. Auparavant, comme pour toute discrimination, on s’appuyait sur leurs différences, de nature, de fonction, pour justifier le fait qu’elles étaient privées d’un certain nombre de droits. De plus, on les a le plus souvent considérées comme inférieures, incapables de réflexion, de logique, de maturité. Éternelles mineures,elles devaient se cantonner aux charges du foyer. Sauf lorsqu’elles étaient pauvres: on les exploitait alors autant et même plus que les hommes...
Aujourd’hui, si, dans les textes, les femmes ont les mêmes droits que les hommes, dans la réalité bien des inégalités subsistent: elles occupent encore majoritairement les emplois subalternes et à temps partiel, donc moins bien payés; elles sont, plusque les hommes, victimes du chômage et de la précarité; et elles sont, encore aujourd’hui, souvent écartées du pouvoir, dans les partis politiques, au Parlement, au gouvernement.
Olympe de Gouges qui est considéré aujourd’hui comme la première féministe a publié en 1791 la «Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne». La « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » estun texte fondateur, prônant l’émancipation de la femme.
Olympe de Gouges réclame l’égalité entre les sexes, la femme devant être considérée comme une citoyenne, à l’égal des hommes. Rejeté par la Convention, le texte demeurera lettre morte. Engagée dans la révolution, soutenant les Girondins, s’opposant à l’exécution de Louis XVI, Olympe de Gouges sera guillotinée le 3 novembre 1793.
En 1792L’Assemblée nationale adopte la première loi française sur le divorce. La procédure est alors extrêmement simple, sans juge, et égalitariste, puisqu’une femme peut le demander.
Cependant en 1804 Napoléon Bonaparte maintient l’inégalité entre les sexes. Le code civil de Napoléon affirme l’incapacité juridique de la femme, passant de l’autorité de son père à celle de son mari à qui elle doit«obéissance».
En 1975 Le divorce par consentement mutuel est autorisé. Cette loi, adoptée le 11 janvier 1975 permet aux époux de divorcer dans un cadre amiable.
En 2002 la loi relative au nom de famille renforce l’égalité entre les père et mère en substituant la notion de nom de famille à celle de nom patronymique. La loi offre aux parents la possibilité de transmettre à leur enfant soit le nom du père, soitle nom de la mère, soit les deux noms accolés dans l’ordre choisi par eux.
En 1880 le député Camille Sée dépose une proposition de loi sur l’instruction des jeunes filles. Les républicains s’opposent à l’Église, pour qui former des «femmes libres penseurs» est dangereux. Avec la loi Sée, l’enseignement des filles ne sera plus l’apanage de l’Église et l’enseignement de la religion disparaît auprofit de la morale. Si la loi est une avancée dans l’égalité entre les sexes, ce n’est qu’en 1925 que les programmes scolaires seront les mêmes pour les filles et pour les garçons.
En 1980, 346 ans après sa création, l’Académie française accepte pour la première fois une femme. Cette élection, soutenue par Jean d’Ormesson, est houleuse. De nombreux académiciens s’y opposent. L’académicien JeanGuiton dira même que Marguerite Yourcenar «est une femme et qu'en tant que femme elle a autre chose à faire que de siéger parmi quarante hommes». Quant à Claude Levi-Strauss: «Nous étions une tribu et nous étions menacés de disparaître en accueillant une femme parmi nous».
En 1965 les femmes ont le droit de travailler librement. La loi modifie le régime légal du mariage du couple se mariant sanscontrat: les femmes peuvent gérer leurs biens propres et exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari.
En 1972 la loi pose le principe de l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes. La loi précise désormais que «Tout employeur est tenu d’assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l’égalité de rémunération entre les hommes et les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le droit de vote des femmes en France
  • Droit de vote des femmes en france
  • Droit De Vote Des Femmes En France
  • droit des femmes en france
  • Le droit de votes des femmes en france
  • Droit de vote des femmes en france
  • Les droits des femmes en france
  • Le droit de vote des femmes en france

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !