Les fenêtres dans fin de partie

Pages: 11 (2605 mots) Publié le: 17 mai 2010
Corrigé en partie rédigé du devoir type bac sur les fenêtres dans Fin de partie

Fin de partie de Beckett met en scène un huis clos qui réunit quatre personnages dans un mystérieux « refuge ». Mais l’espace scénique décrit par la première didascalie comporte trois ouvertures : une porte menant à la cuisine, à droite de la scène, et deux fenêtres, « petites » et « haut perchées », au fond de lascène, sur les murs de gauche et de droite. L’une des premières choses que fait Clov dans la pièce, c’est d’ouvrir les rideaux qui couvrent ces fenêtres. A plusieurs reprises, il regarde par les fenêtres et décrit à Hamm ce qu’il voit. Les fenêtres apparaissent donc comme une interface entre l’intérieur du « refuge » où sont cloîtrés les personnages, et le monde extérieur. Cependant, elles nesemblent offrir qu’une perspective de désolation et ouvrir sur un néant. On peut donc se demander à quoi servent ces fenêtres.

I. Une place cruciale dans la constitution de l’espace scénique et de l’espace dramatique
1. Les fenêtres structurent l’espace scénique. Au même titre que la porte de la cuisine ou le fauteuil de Hamm, les fenêtres constituent un pôle d’attraction régulier pour lesdéplacements de Clov. Elles accentuent l’aspect géométrique de l’espace (symétrie gauche/droite ; dualité : comme les poubelles, comme les deux couples ; placées en hauteur : dans le travail d’arpentage de Clov, fait de lignes, de diagonales, etc., elles ajoutent la verticalité : mouvement du regard de bas en haut, déplacement du corps quand Clov monte sur l’escabeau : mise en relief du caractère «cubique » de l’espace ; comme celui de la cuisine…  lecture analytique de la 1re didascalie).
2. Elles suscitent aussi une interrogation et des hypothèses sur le lieu où se trouvent les personnages. Ce qui frappe le spectateur d’emblée, c’est la difficulté qu’il y a à accéder à ces fenêtres « haut perchées », que Clov ne peut atteindre qu’en utilisant un escabeau, comme s’il avait « rapetissé »,constate Hamm, qui feint peut-être d’oublier à quel point ces fenêtres, « petites », sont peu commodes, peu conformes à celles que l’on s’attend à trouver dans une maison, un foyer, un « home », puisque c’est ainsi qu’il qualifie le lieu que représente l’espace scénique… Tout en créant un sentiment d’absurdité, ces fenêtres ont aussi un pouvoir évocateur : elles suggèrent des lieux comme la prison, lacave, le soupirail ou encore le bunker.
3. Enfin, en tant que lieu d’observation de l’extérieur, elles participent à la constitution d’un espace dramatique qui semble reposer sur l’opposition entre l’intérieur du refuge et le monde extérieur. Elles ouvrent en effet sur un hors-scène, le « monde », « l’univers », même, si l’on en croit Clov qui affirme de façon hyperbolique qu’il fait « noirclair dans tout l’univers ». De ces deux fenêtres, l’une donne sur la mer (côté jardin), l’autre sur la terre (côté cour). Elles permettent donc de situer le refuge dans un entre-deux, entre terre et mer, entre deux grands éléments, l’eau et la terre. Clov est chargé, parce qu’il peut encore se déplacer et qu’il voit encore (même mal…), de rendre compte à Hamm de cet extérieur. Mais en réalité,plutôt qu’une opposition entre intérieur et extérieur, les paroles de Clov suggèrent une analogie frappante entre les deux espaces : couleur (« lumière grisâtre » à l’intérieur, nous dit la première didascalie du texte, « gris », « noir clair » à l’extérieur, nous dit Clov) ; extinction progressive de la vie (dedans, Nell meurt probablement – de toute façon, cet intérieur suinte l’agonie ; dehors, toutest « mortibus ») ; même désolation ; même sensation d’amoindrissement et de disparition : aux « il n’y a plus de (bouillie, calmant, etc.)… » concernant le refuge répondent les « il n’y a plus de (navigateurs, lumière, « plus rien », etc.) » concernant le monde extérieur.

II. Une fonction dramatique paradoxale et ambiguë
Les fenêtres mettent en valeur le caractère répétitif, vain et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les fenêtres dans fin de partie
  • Fenetre dans fin de partie de beckett
  • Fin de partie
  • Fin de partie
  • LA FIN DE PARTIE
  • Fin de partie
  • Fin de partie
  • Fin de partie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !