Les grandes écoles de Management

873 mots 4 pages
I- Les théories classiques de l’organisation.
Les théoriciens s’intéressent au fonctionnement de l’entreprise en s’intéressant tout particulièrement au mode de gestion interne puisque l’environnement est favorable à la croissance de l’activité.
L’entreprise est envisagée comme une unité de production rationnelle où les hommes exécutent les ordres donnés par leurs supérieurs hiérarchiques dans le but de réaliser un profit maximum (l’homme est considéré comme une machine). Pour F.W. Taylor (Etats-Unis, 1856-1917), dans l'Organisations Scientifique de Travail (OST) lancée en 1911, il existe deux divisions du travail :
Division sociale : spécialisation des individus dans des métiers différents.
Division technique : fractionner la fabrication d’un bien entre plusieurs personnes (travail à la chaine).
On va décomposer le travail en tâches élémentaires pour éliminer les gestes superflus afin d’obtenir un rendement maximum.
Henri Fayol (France ,1841-1925) s’est intéressé aux structures émergentes (grandes structures). Les managers doivent diriger, prévoir l’activité, l’organiser, communiquer, coordonner et contrôler.
Henry Ford (États-Unis, 1863-1947) rajoute au taylorisme l’augmentation du salaire des ouvriers. Si les ouvriers étaient mieux payés, ils seraient « exempts de préoccupation étrangère au travail, et donc plus industrieux, par conséquent, plus productifs ».
Max Weber (Allemagne ; 1864-1920) trace le chemin menant à la rationalisation des organisations, caractérisée par une logique obéissant au calcul, à la prévision, à l'évaluation et à la volonté d'efficacité. Il montre ainsi que le type le plus pur de domination légale est la domination par le moyen de la direction administrative bureaucratique garante d'une utilisation efficace des ressources organisationnelles. En effet, M. Weber affirmait que l'existence de règles et de marches à suivre bien définies et respectées à la lettre profiterait tant aux membres d'une organisation qu'à ses clients.

en relation

  • Chômage
    1975 mots | 8 pages
  • Le management missions principales
    1749 mots | 7 pages
  • Guide la vie eco 2009 des grandes ecoles superieures du maroc
    6938 mots | 28 pages
  • Enseignement-superieur-maroc-2010
    8413 mots | 34 pages
  • Guide des grandes écoles d'ingénieurs
    8113 mots | 33 pages
  • La stratégie des écoles de management à la croisée des chemins de STÉPHAN BOURCIEU DIRECTEUR GÉNÉRAL DU GROUPE ESC DIJON BOURGOGNE
    2235 mots | 9 pages
  • atout+3
    5263 mots | 22 pages
  • Le positionnement de lea par rapport aux autres formations de management
    1702 mots | 7 pages
  • Fédération sud Finance
    5297 mots | 22 pages
  • cour management
    1754 mots | 8 pages