Les immigrés en france depuis le xixsiècles

300 mots 2 pages
L’immigration en France depuis 1850
L'immigration peut se définir simplement comme «l'arrivée, dans un pays, d'étrangers venus s'y installer et y travailler».
La France est depuis longtemps un pays d'immigration, de part sa situation géographique au centre du continent européen qui en fait un lieu de croisement des populations, et de part son histoire d'ancienne puissance coloniale. À la fin du XIXème siècle, la France connaît ses premiers grands flux d’immigrations, de 1850 à 1900, tandis que le reste de l’Europe triple presque sa population, celle de la France n’augmente plus, c’est la première explication du flux d’immigrant au début du siècle, partout on manque de bras, les pays voisins sont les principaux fournisseurs de main d’oeuvre (Italie, Belgique, Espagne, Suisse, pays du Maghreb et Pologne pour le recrutement de mineurs dans le Nord).
Le plan se formera de trois grands points, en grand un la fin du XIXème siècle, début du XXème siècle, en grand deux la fin de la deuxième guerre mondiale, révolution des « Trente Glorieuses », et en grand trois 1973-1974, fin des « Trente Glorieuses ». Ils essayeront de répondre à la problématique « Quelles ont été les grandes périodes de l’immigration ? »
1. Fin du XIXème siècle, début du XXème siècle, la France connaît ses premiers flux d’immigrés, inégalement acceptés. Fin du XIXème siècle, fort besoin d’immigrés.Faible accroissement national
Manque de travailleurs, jusqu'à 3 millions d’immigrés
Recherche : meilleurs conditions de vie, travail, sécurité (réfugiés politiques « Russes blancs », population juive, Années 1920, fin de la première guerre mondiale besoin puis rejet des immigrés.
1920 immigrés : Italie (Calabre), Pologne, Espagnol, …
Rôle des entrepreneurs
Années 1930 : crise, baisse des emplois
Rejet et peur des immigrés, le Gouvernement ferme les frontières
Vichy : étrangers = danger
Rejet des antisemistes par la population francaises
Population dans le danger
2. Fin de la

en relation