Les inégalités sont-elles toujours incompatibles avec la démocratie ?

Pages: 5 (1033 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Par définition, démocratie et inégalités ne se correspondent pas. La démocratie, c’est-à-dire un système basé sur l’égalité des droits (civils et civiques), sur la représentation du peuple dans les instances du pouvoir, sur la garantie des libertés publiques et sur le règne du droit ne peux, en aucun cas, accepter des différences entre ces individus. Et pourtant, en France, des inégalitéséconomiques, sociales, culturelles… persistent ou même se développent entre les individus. Malgré tout, est-ce que ces inégalités sont réellement contraires au système démocratique ? Pourraient-elles permettre à la France, ainsi qu’aux autres pays démocratiques, de se développer ? Dans un premier temps, nous montrerons que les inégalités peuvent-être utiles à la croissance d’un pays. Ensuite, nousdévelopperons l’idée que la lutte contre les inégalités est nécessaire pour permettre aux individus de vivre égaux.

Pour certains économistes, les inégalités peuvent être efficace au niveau économique d’un pays.
Rawls en fait parti. Selon lui, les inégalités qui profitent aux plus défavorisés sont justes. En effet, les inégalités permettent à certains individus de s’enrichir, dans la société. Cetacte, pourtant contraire à la démocratie permet, en tant soi peu, aux pays de se développer, notamment en investissant cet argent. Par exemple, un patron d’entreprise qui fait des bénéfices s’enrichit et peut étendre encore son entreprise et créer des emplois. Ainsi, les catégories les plus défavorisés pourront, à leur tout, s’enrichir un peu.
Malgré un faible revenu, le « pauvre » est contentd’avoir un travail, car celui-ci lui permet de faire parti, intégrant, de la société grâce au « lien travail ». Ce système est beaucoup plus efficace qu’une politique de redistribution, qui, elle, peut-être désavantageuse par la croissance économique du pays car les chefs d’entreprises ont moins d’argent à investir. En effet, les politiques de redistributions ne produisent rien et ne sont donc pasfavorable à la croissance du pays. Hayek est opposé à ces politiques. Pour lui, chacun doit assumer les va-et-vient de l’économie. On ne doit utiliser que ce qui peut-être favorable à l’économie. Ainsi, si des entreprises font faillites, cela veux dire qu’elles ne sont pas rentables pour l’économie.
Comme on le voit, l’espérance de vie a beaucoup augmenté notamment grâce à l’augmentation du niveau devie. Les ouvriers ont donc vu leur espérance de vie à 35 ans passée de 36,2 (1960-1989). On peux l’expliquer par une augmentation du niveau de vie en France. De plus, le fait qu’il y ait, un peu partout dans le monde, des « riches » permet une recherche plus poussée au niveau médicale mais aussi pour l’amélioration des conditions de vie du travail. Cela paraît, donc, moins injustes puisque cesrecherches bénéficieront ensuite plus ou moins à tous.

Les différents points développés, ici, montrent donc que les inégalités peuvent-être « justes » et acceptables dans un démocratie. Pourtant, elles restent contraires au principe même de celle-ci.

Selon la définition de la démocratie, vue précédemment, elle ne peux accepter des inégalités entre les individus. Tous sont égaux en droit.Pourtant, la mobilité sociale est très faible. Comme on peux le voir, 80% des agriculteurs sont fils d’agriculteurs et 56% des ouvriers sont fils d’ouvriers. On assiste, ici, à une reproduction sociale. Celle-ci n’est pas dû à un choix effectué et voulu mais par le fait que la société est inégale. La famille, l’école… provoquent cela, dans le sens, qu’une famille d’ouvriers, souvent, ne peux payerde longues à ses enfants ou les aider suffisamment financièrement comparé à la famille de cadres. Ainsi, ceci provoque une stagnation dans l’emploi ce qui, à son tour, entraîne une baisse de la croissance. En effet, aujourd’hui, le marché du travail demande un grand nombre de cadres tandis que les ouvriers sont de moins en moins recrutés. Ainsi, il risque d’y avoir un manque économique....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les inégalités sont –elle toujours incompatibles avec la démocratie ?
  • Les inégalités se heutent-elles au principe même de la démocratie ?
  • L'obéissance et la Liberté sont-elles incompatibles ?
  • Inégalités dans la democratie
  • Démocratie et inégalités
  • Démocraties et inégalités
  • Les inégalités et la démocratie
  • Les apparences sont elles toujours trompeuses ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !