Les médias font ils les élections

455 mots 2 pages
Les métiers dans le travail social sont très prisés actuellement. Attrayants de par les responsabilités qu'ils impliquent, mais aussi par la diversité des situations qu'ils font découvrir, ils nécessitent toutes fois des qualités humaines non négligeables. Les profonds changements (décentralisation, diversification des politiques menées dans le champ social, montée du chômage et de l'exclusion sociale…) survenus ces dernières années dans le cadre d'exercice des travailleurs sociaux ont complexifiés les métiers du social tout en faisant évoluer vers un travail en réseau avec d'autres intervenants, indispensables à l'efficacité de leur action.

En 1907, un brevet d'éducatrice de jardin d'enfants donne une dimension éducative à cette profession. En 1945, une ordonnance parue dans le journal officiel du 5 novembre introduit les jardinières d'enfants dans la liste des établissements soumis à la surveillance sanitaire du directeur départemental de la santé. Entre 1946 et 1954, différents décrets sont parus se qui montre bien la reconnaissance institutionnelle de la profession. En 1955, 23 centres de formation de jardinière d'enfants étaient agréés et habilités à délivrer un diplôme de jardinière-éducatrice. En 1959, la loi Debré ferme l'accès aux postes dans l'éducation préscolaire. Les jardinières d'enfants sont de plus en plus employées dans des établissements à caractère sanitaire et ou social.
L'année 1973 voit apparaître le Diplôme d'Etat d'Educateur de Jeunes Enfants (DEEJE). Cette appellation laisse entrevoir une ouverture du métier aux hommes. Le programme de la formation comporte 36 semaines de stages et 950 heures de formation théoriques qui s'articulent autour de trois axes : l'être humain et son développement, l'homme et son enracinement, et l'éducateur de jeunes enfants, méthodes et techniques. La formation et le diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants seront réformer en 1993 et en 2005, notamment par une augmentation du temps de formation.
La

en relation

  • Les médias font-ils les élections?
    3532 mots | 15 pages
  • Les médias font-ils les élections?
    4146 mots | 17 pages
  • Les médias font-ils les élections?
    335 mots | 2 pages
  • La synergie des radios burundaises
    4129 mots | 17 pages
  • Le second degré
    1339 mots | 6 pages
  • L’expression du corps électoral est-elle aujourd’hui compromise ?
    1503 mots | 7 pages
  • les elections apaisees
    1150 mots | 5 pages
  • Le pouvoir des medias
    517 mots | 3 pages
  • Philo 1
    1072 mots | 5 pages
  • Les publicités électorales font-elles appel à la raison ou à l'émotion?
    3761 mots | 16 pages