Les marqueurs discursifs

8736 mots 35 pages
ETUDE DES MARQUEURS DISCURSIFS

ETUDE DES MARQUEURS DISCURSIFS

Le thème de ce dossier s’inscrit dans une tradition linguistique encore récente. En effet, les marqueurs discursifs (MD) – tels que ben, donc, enfin, hein, après etc. – qui sont monnaie courante à l’oral mais dont l’utilisation est nettement plus limitée et stigmatisée à l’écrit, font partie, depuis un quart de siècle, des grands rendez-vous linguistiques. Or, on se trouve toujours, en quelque sorte, en terrain de découverte, surtout pour ce qui est des marqueurs discursifs français. Ceci est dû au fait que l’intérêt pour la classe des MD varie énormément selon les traditions linguistiques, c’est-à-dire que les traditions allemandes et anglo-américaines sont nettement plus marquées par cet intérêt que la tradition française.
Pour comprendre ce que sont les marqueurs discursifs (MD) notre étude sera divisée en trois parties ; dans un premier temps nous essaierons de comprendre ce qu’est un MD, puis nous analyserons « après » dans son emploi grammatical et discursif.

Partie 1 : Le marqueur discursif

1) Définition générale d’un marqueur discursif

Pour comprendre ce qu’est un marqueur discursif, nous prendrons appui sur la publication suivante : « numéro 154 de Langue Française 2007 intitulé : « Présentation. Les marqueurs discursifs : sens et variation ».

Le domaine linguistique – celui des marqueurs discursifs (MD) – se caractérise par une entrée tardive et discrète dans la littérature spécialisée française. Contrairement aux recherches anglaises et américaines, ce n’est qu’à partir des années 1980 que les linguistes français ont commencé à s’intéresser à la langue orale. Par conséquent, les marqueurs discursifs appartiennent à un champ de recherche récent sans base solide. Il n’existe jusqu’à présent pas de définition généralement reconnue, consensuelle du terme « marqueur discursif ». Nous sommes donc confrontés à une grande variété terminologique.
Cette diversité reflète

en relation

  • etudier.com
    1988 mots | 8 pages
  • Analyse PUB Oreo
    644 mots | 3 pages
  • Accents canadiennes francaises
    2190 mots | 9 pages
  • Operations discursives
    357 mots | 2 pages
  • Le conditional
    8765 mots | 36 pages
  • Les prepositions « À » et « De »
    2575 mots | 11 pages
  • Stratégie métacognitive pour l'extraction d'un plan fonctionnel
    703 mots | 3 pages
  • Methode de dissertation
    1482 mots | 6 pages
  • L'énonciation dans fight club
    3563 mots | 15 pages
  • Marguerite duras
    2359 mots | 10 pages