Les naufragés

2624 mots 11 pages
Plan : * L’auteur * L’évolution de la vie matérielle, économique et capitaliste depuis le 15ème siècle. * Deux institutions différentes pour Braudel, l’économie de marché et le capitalisme. * L’économie-monde * Analyse critique

L’auteur
Fernand Braudel (1902-1985) est un historien français et il est considéré comme l’un des plus grands au 20ème siècle. Il a été un des représentants de « l’école des annales » après avoir rencontré Lucien Febvre, et il a enseigné au « Collège de France ». Il est l’auteur de la Dynamique du capitalisme et de d’autres œuvres connues comme Civilisation matérielle, Économie et Capitalisme du 15ème au 18ème siècle.

L’évolution de la vie matérielle, économique et capitaliste depuis le 15ème siècle.
D’après l’historien Braudel, depuis 1450, la population des hommes augmente rapidement dû aux ravages de la « Peste Noire » au siècle précédent.
Les éléments et les techniques d’échanges se transmettent et circulent à travers le monde selon Braudel. Il nous dit aussi que la monnaie est une très vieille invention et qu’elle est l’outil indispensable à l’accélération de l’échange. S’il n’y a pas d’échange, il n’y a pas de société. Selon l’historien, les villes et la monnaie sont « moteurs et indicateurs » du changement, elles auraient « fabriquées » la modernité.
Fernand Braudel nous fait une sorte de classement des différentes figures de l’économie de marché. La première forme qui a constitué le marché économique est « l’artisan itinérant » (il se déplace de bourg en bourg pour proposer ses services), le paysan appartient aussi à l’économie de marché car il vend ses produits agricoles et achètent des outils et des vêtements. Ensuite, on retrouve le colporteur, c’est un calculateur se déplace dans les rues pour vendre, il est donc plus encré dans la vie économique. Puis le boutiquier qui lui est un « agent » de l’économie de marché, car il offre un échange continu et vend directement ce qu’il fabrique ou bien

en relation

  • Naufrage
    575 mots | 3 pages
  • Les naufragés
    4026 mots | 17 pages
  • Naufrages
    365 mots | 2 pages
  • Carnets naufrage
    354 mots | 2 pages
  • Carnets de naufrage
    611 mots | 3 pages
  • Declerck, les naufragés
    4597 mots | 19 pages
  • Carnets de naufrage
    697 mots | 3 pages
  • carnet de naufrage
    637 mots | 3 pages
  • Carnet de naufrage
    752 mots | 4 pages
  • Les naufragés, declerck
    4531 mots | 19 pages