Les neoclassiques

2329 mots 10 pages
LES NEOCLASSIQUES

INTRODUCTION théorie prédominante dans les écono capitaliste, fondée 1870’. néoclassiques = MARGINILISTES (raisonnent à la MARGE : théorie différentielle de RICARDO)
Utilité marginale : UTILITE de la dernière unité achetée / Productivité marginale : PRODUCTIVITE du dernier salarié embauché

Les fondateurs : WALRAS L : Franco-suisse, école de Lausanne (La théorie du modèle général; 1874, son livre « Eléments d’économie politique pur ») ; MARSCHALL A (La théorie des ciseaux)

Pourquoi Néoclassiques ?
Première raison, points en commun avec les classiques :
Le marché (les mécanismes concurrentiels sont des mécanismes efficaces) ; Notion de libéralisme (L’Etat ne doit pas intervenir) ; Défenseurs du capitalisme

Pour néoclass : classiques ne sont pas allé assez loin dans la démonstration de l’efficacité du marché : c’est leur 1er différence.
( démontrer l’efficacité du marché : il existe plusieurs types d’économies, mais seule : l’ECONOMIE PURE, est une science indiscutable, concerne l’ECHANGE. On peut démontrer scientifiquement l’efficacité par les échanges, (volonté scientifique). La concurrence permettrait une allocation parfaite des ressources.

WALRAS : il existe 2 autres types d’économies : L’économie politique appliquée (concerne les phénomènes de production) et L’économie politique sociale (concerne la distribution de la richesse, non scientifique, car dépend de critère de justice)
La théorie néoclassique ne se préoccupe pas des phénomènes de production (une des grande critique ) . On suppose que la production est déjà réalisée, et que les agents économiques disposent de ces biens, le but est d’observer comment vont s’organiser les échanges et comment se fixent les prix

Deuxième raison : MODELE D’EQUILIBRE GENERAL (WALRAS)
Il y a un ensemble de marché de biens (voiture, lessive, etc…) et un ensemble de marché de facteur de production (marché du travail, de l’équipement) et un dernier (moins important) le marché des biens

en relation

  • néoclassique
    461 mots | 2 pages
  • les néoclassiques
    1236 mots | 5 pages
  • NeoClassiques
    565 mots | 3 pages
  • Les néoclassiques
    1645 mots | 7 pages
  • les néoclassiques
    857 mots | 4 pages
  • Neoclassique
    11119 mots | 45 pages
  • Les néoclassique
    1399 mots | 6 pages
  • Les néoclassiques
    4337 mots | 18 pages
  • neoclassique
    1360 mots | 6 pages
  • Néoclassiques
    5827 mots | 24 pages