Les oeuvres du passé ne sont pas bonnes pour nous

Pages: 7 (1504 mots) Publié le: 28 avril 2010
Sujet Type Bac n°5: Louis vu par ses contemporains
_______________________

Questions:

1) Le texte A de Pierre Corneille est une poésie, de part ses strophes de 4 vers, ainsi que par ses rimes croisées  ‘conquête’ - ‘étendards?’ - ‘prête’ - ‘regards?’. Le B, est une mémoire de Louis XIV, publiée en 1806. Le texte suivant s’agit d’un extrait de pièce de théâtre, une comédie de Molières’intitulant ‘Tartuffe’ en 1669. Nous retrouvons une nouvelle fois une mémoire, du tome V de Saint Simon. Le texte E proposé dans le corpus est une fable de la Fontaine, bien reconnaissable par ses nombreuses images et allégories, et par le titre Le lion, typique de la représentation du Roi par ce fabuliste. Le dernier texte est une lettre à Louis XIV, par Fénéléon.

Travaux d’écriture: Ladissertation.

Antonin Artaud, né en 1896 affirmait que « Les œuvres du passé sont bonnes pour le passé, elles ne sont pas bonnes pour nous…». L’emploi du présent souligne l’efficacité des écrits antérieurs. Le ‘passé’ comme il l’évoque est sans doute marqué par deux événements: la révolution de 1789, ainsi que les deux guerres du XXème siècle qu’il a connues car il est décédé en 1948. Il soutient l’idéequ’il est bon de se mettre en rupture avec le passé. À l’issue de ce jugement, nous pouvons nous demander en quoi les œuvres du passé ont perdu leur signification et leur intérêt pour nous même et notre époque, et si toutefois certaines ont su échapper à cette supposée fatalité. Nous verrons dans un premier temps que certaines œuvres du passé ne sont pas valables pour nous et dans un second tempsles ouvrages qui sont parvenus à traverser le temps sans perdre leur sens et leur utilité. Enfin, nous examinerons comment l’époque moderne réussi à transformer l’essence de ces œuvres perdues par les années, tout en voyant comment le sens est adaptable et réutilisable.

Certaines œuvres du passé nous intéressent et ont moins de sens ou d’utilité que pour les lecteurs de l’époque. En effet,lorsque les œuvres sont d’époque, nous devons nous adapter au contexte historique, donc politique. Pendant les années où Louis XIV était roi (1643-1715), un régime monarchique absolu était installé, donc les lois pendant cette période étaient très différentes de celles de nos jours: nous sommes en démocratie. Le texte de Louis XIV en personne nous est proposé dans le corpus, il s‘agit des Mémoirespour l‘instruction de Dauphin. Dés la première phrase: « Je ne m’arrêtais pas avec vous, mon fils, à un carrousel qui fut fait au commencement de l’été.. » nous ne sommes pas situé dans le temps. Pour comprendre le sens de cette phrase nous avons obligatoirement besoin de notes, et de recherches. En plus de la politique de l’époque, nous ne parvenons pas forcément à identifier les sentiments dupeuple.

Oui, certaines œuvres sont tellement vieilles, tellement loin de nos coutumes et de nos habitudes, que le sens qui pouvait être si important à l’époque se perd… Comme évoqué précédemment, un événement marque un très fort changement de rythme politique: décapitation du roi, fin de l’ancien régime: la révolution de 14 juillet 1789. Les mémoires d’Outres tombes, récit autobiographique ethistoire de chateaubriand représente cette rupture. Une grande partie de sa famille fut assassinée, il vécut dès l’age de 30 ans dans un monde étranger à celui qui l’avait vu naître. Ainsi à l’image de l’existence de l’écrivain, les changements dans la perspective littéraire vont être considérables.

En effet, il existe probablement un véritable lieu de simultanéité entre les bouleversementsartistiques et politiques.

Le système politique et les mœurs ont tant évolué qu’on est tenté de se demander si les écrits du passé valent quoique ce soit pour notre époque. Mais est-il possible que la mutation soit telle qu’elle enlève aux écrits tout leur sens et leur sagesse. N’y a-t-il vraiment rien à en tirer?

La plupart des œuvres du passé sont valables pour nous, pour plusieurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les œuvres du passé ne sont-elles bonnes que pour le passé ?
  • les oeuvres du passés sont bonnes
  • Le passé, à quoi bon ?
  • Le passé c'est bon
  • « Quel peut être, selon vous, l’intérêt de la lecture des œuvres du passé ?
  • Resmer dissert : l'interêt de la lecture des oeuvres du passé
  • Quel peut être, selon vous, l'intérêt de la lecture des œuvres du passé ?
  • << À quoi bon s’intéresser au passé, puisque l’important c’est l’avenir ?>>.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !