Les réseaux sociaux et les jeunes

1290 mots 6 pages
Presque tous les jeunes aujourd'hui sont inscrits sur des sites sociaux : cette immersion commence un peu lors du primaire (20 % des enfants français auraient un compte Facebook), s'accentue avec l'arrivée au collège (48 %), et devient quasiment générale au moment du lycée (90 %) selon une étude effectuée en 2008 en France. Selon un sondage IFOP en 2010, 62 % des 18-24 ans déclarent être membres de 4 réseaux sociaux. Cette inscription ne signifie pas que les adolescents participent tous avec la même intensité à la sociabilité numérique, mais la plupart d'entre eux font un usage quotidien d'Internet, le consultent plusieurs fois par jour, en particulier pour les réseaux sociaux et les blogs. Cette donnée essentielle reconfigure les modes de relations entre les jeunes : elle relaie, prolonge, réorganise les contacts sans toutefois, évidemment, éradiquer ou même réduire le face-à-face avec les amis ou/les sorties entre jeunes. L'amitié high-tech reste éloignée de celle, plus authentique et plus confiante, que l'on construit dans « la vie réelle » ; plus précisément, ces amitiés sont d'intensité variable : certains « amis » sont des proches, d'autres de vagues ou d'anciennes connaissances, d'autres des personnes inconnues juste croisées que l'on ne reverra jamais, d'autres des « amis d'amis » à peine identifiés ; les vraies conversations s'opèrent dans la sphère des intimes d'avant, ceux d'ailleurs auxquels on consacre du temps au téléphone.

L'amitié en ligne fait l'objet de critiques, comme si elle marquait la fin des liens profonds et quasi exclusifs de l'amitié véritable. Or ce pessimisme semble une vue de l'esprit, si l'on regarde à la loupe la vie des adolescents et des jeunes adultes. L'amitié est au plus haut dans les valeurs encensées par les jeunes. Ceux-ci savent bien distinguer les différents niveaux concentriques qui vont de l'attachement intime et durable au contact en pointillé avec les membres du réseau. De fait, c'est sur cet ensemble de liens à

en relation

  • la place des réseaux sociaux dans la vie des jeunes
    1483 mots | 6 pages
  • Conséquences négatives des réseaux sociaux sur les jeunes
    3208 mots | 13 pages
  • Dossier sur le comportement de l'internaute en 2010
    458 mots | 2 pages
  • Adoslescence
    1290 mots | 6 pages
  • Réseaux sociaux
    1339 mots | 6 pages
  • Evolution de la consommation et forme de sociabilités
    3645 mots | 15 pages
  • Tpe
    1089 mots | 5 pages
  • danger de Facebook
    5971 mots | 24 pages
  • Les réseaux sociaux et la cohésion sociale
    3621 mots | 15 pages
  • Les banques et réseaux sociaux
    11658 mots | 47 pages