Lhomme et la réligion

407 mots 2 pages
La diversité des religions existantes et les formes variées qu'elles prennent semblent indiquer que la religion vient en surplus par rapport à la nature humaine, qu'elle est une caractéristique culturelle; idée renforcée par le caractère athé de nombreux individus, aujourd'hui, et même de nombreux Etats. Pourtant, la religion est présente même dans ces Etats qui se disent athés, pensons au culte du tombeau de Lénine en Russie soviétique, par exemple. De plus, certains pays athés font, malgré tout, de la liberté de religion un droit, faisant ainsi entrer le religieux dans le cadre du juridique; pensons à ce sujet à la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 : « Toute personne a droit à la liberté de penser, de conscience et de religion. » Comment définir le terme "religion"? Ce substantif est issu du latin "religio" qui semble d'abord signifier respect scrupuleux des rites. Cicéron distingue déjà le terme "religio" de celui de "superstitio" : "il n'est pas vrai qu'on supprime la religion si l'on supprime la superstition."Ce qui est désigné par le terme moderne de religion est vaste ; il ne s'agit pas que des trois religions monotéistes, judaisme, christianisme et islam. De plus, le religieux n'implique même pas qu'il y ait croyance en un ou plusieurs dieux; par exemple, La religion dans les limites de la simple raison de Kant s'appuie sur la foi rationnelle dans les postulats de la raison pratique (existence de Dieu et immortalité de l'âme) et consiste dans "l'intention qui nourrit le coeur de l'homme de remplir ses devoirs comme s'il s'agissait de commandements divins". Cest pourquoi il est difficile de donner une définition de ce substantif. Durkheim, dans les Formes élémentaires de la vie religieuse tente tout de même de la définir, mais sa définition reste relative à un point de vue sociologique. Voici ce qu'il écrit : "la religion est un système solidaire de croyances et de pratiques relatives à des choses sacrées, c'est-à-dire séparées,

en relation

  • Commentaire de texte
    472 mots | 2 pages
  • Barbarie
    4508 mots | 19 pages
  • devoir_JP
    15474 mots | 62 pages
  • lettre a menecee
    15144 mots | 61 pages
  • Dissertations philosophiques
    1791 mots | 8 pages
  • ame et esprit
    857 mots | 4 pages
  • la culture
    2522 mots | 11 pages
  • psychanlyse
    6115 mots | 25 pages
  • Mesure et démesure
    1245 mots | 5 pages
  • l'humanisme
    357 mots | 2 pages