litterature comparée

Pages: 6 (1399 mots) Publié le: 15 juin 2014

Appartenant respectivement au XVIIe et au XXe, Corneille et Queneau sont deux écrivains de nationalité française. Produits à deux siècles différents, soit celui du classicisme et celui du surréalisme Stances à Marquise, Recueil de Sercy, 1660 de Corneille et Si tu t’imagines, L’instant fatal, 1948 de R. Queneau sont les deux poèmes proposés pour la comparaison. Le thème prééminent commun auxdeux textes est le temps et la femme. De ce fait, il est favorable de se demander : est-ce que le temps ne serait pas un ennemie pour la beauté de la femme ? Ou mieux encore, ne serait-il pas une fatalité pour elle ? Dans un souci de compréhension, il serait plus adéquat, de montrer tout d’abord la manière dont l’idée de la fuite du temps et celle de ses impactes sur la beauté féminine est abordéepar les deux auteurs ; ensuite il sera question de montrer la distinction des deux auteurs et enfin de dégager la parodie chez Queneau et la conception du génie immortel du poète chez Corneille.

C’est dans la même optique que le motif horatien du carpe diem que les textes poétiques Stances à Marquise et Si tu t’imagines sont structurés. A l-origine d’une tradition poétique avec Ronsard etViau, l’écriture de ces textes évoque alors la fuite du temps ; ses effets sur la beauté de la jeune fille/femme.
R. Queneau revisite ce motif avec sa fantaisie habituelle. Pour cela le poète émet une invitation à son interlocutrice. C’est elle qui va amener la fille à considérer la fuite du temps. Etant donné que le corps humain n’est qu’une masse de substances organique ; le poète interpelle lajeune fille avec des termes hypocoristiques « Fillette » v3 et « petite » v13 pour lui montrer que le sort de toutes les femmes est scellé. Comme Ronsard et Viau, Queneau évoque le futur avec la prolepse : « xa va », « les beaux jours s’en vont ». À ce moment précis il prouve à la jeune fille que sa beauté est éphémère. Le verbe « va » se retrouve répété et mis en valeur en fin de vers, ce quiattire directement car c’est le seul vers en hexasyllabes. Après son invitation Queneau évoque le temps. Il oppose la jeune fille à l’immuabilité du cycle céleste, en lui démontrant que la révolution de la planète au tour du soleil est un éternel recommencement « /soleil et planètes/ /tournent tous en rond/». Ceci dans le seul but de mettre en relief son aspect mortel « /tu marches tout droit/ », etmarque ainsi le caractère inévitable de la vieillesse. Il transpose une image opposant la beauté d’aujourd’hui au flétrissement de demain.
Tout comme Queneau le dramaturge Corneille fait ressortir les caractéristiques du carpe diem. Il marque en premier lieu le faussé d’âge qu’il ya entre Marquise et lui tout en lui réitérant qu’elle aussi veillera à son tour : /et saura faner vos roses/ /commeil à ridé mon front/. Tout comme chez Queneau il fait ressortir le coté immuable et circulaire du temps céleste. En représentant l’mage de la rose comme marquise et celle des planètes comme lui-même. Il veut montrer qu’il est eternel comme poète. Utilisant la stratégie argumentative pour tenter de convaincre, il dit à Marquise que le temps la ridera mais si elle se joint à lui, il la rendraimmortelle. Il joue sur la peur et les sentiments des femmes pour l’amener à faire ce qu’il veut.
En somme Queneau abordé plus le thème de la fuite du temps en montrant son impacte sur la femme et Corneille lui, aborde la fuite du temps en comparant la femme à lui. C’est sur ce que les divergences des deux textes commencent à se ressentir.

Queneau invite la femme a profité de sa jeunesse en luidonnant des conseils /Allons cueille cueille/ Qui rappelle les vers de Ronsard dans les Sonnets pour Hélène 1578. Il recourt à des injonctions pour exhorter la femme avec le motif de la rose qui reflet la beauté fugitive. Il tutoie la jeune fille et utilise les apostrophes minimisant ce qui montre la familiarité qu’il ya entre eux. De plus le vocabulaire crue et direct face à la jeune fille /pesante...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La littérature comparée
  • littérature comparée
  • Litterature comparée
  • Littérature comparée
  • littérature comparée
  • Littérature comparée
  • Littérature comparée
  • Littérature comparée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !