Mère porteuse

2610 mots 11 pages
Les mères porteuses : ‘’gestation pour autrui ’’

Qu'appelle-t-on des mères porteuses ? | | | | | L’apparition des mères porteuses est récente, et date d’une dizaine d’années uniquement. Cependant, porter l’enfant d’une autre n’est pas légal en France. | Les couples confrontés à l’infertilité, souvent partiel car seul un partenaire est concerné, ont souvent recours aux mères porteuses. Qu’est donc une mère porteuse ? Pour commencer, le terme "mère porteuse" a été remplacé par le terme "gestation par autrui". Il s’agit donc d’implanter un ovule fécondé dans l’utérus d’une femme consentante. Cette dernière s’engage alors à porter l’enfant jusqu’à terme et de le donner après la naissance. Mais, il faut rappeler que cette pratique est interdite en France.

Bien qu’avoir recours aux mères porteuses soit illégal dans l’Hexagone, cela n’empêche que beaucoup de personnes y ont recours. Cette pratique peut concerner les couples hétérosexuels aussi bien que les couples homosexuels. Cependant, elle reste un acte illégal, et donc punissable pour la mère porteuse tout comme pour la famille qui a instigué la démarche. MATERNITÉ DE SUBSTITUTION = MÈRE PORTEUSE
La maternité de substitution est également appelée contrat de maternité de substitution ou contrat de mère porteuse, et il s’agit de l’une des catégories de nouvelles techniques de reproduction les plus délicates du point de vue éthique. Il existe différentes modalités de maternité de substitution. La mère porteuse peut être inséminée artificiellement avec le sperme du père qui retient ses services, auquel cas elle devient la mère génétique (mère de substitution génétique) de l’enfant, ou elle peut porter un embryon produit par FIV à partir des gamètes du couple qui retient ses services, auquel cas la mère porteuse ne fournit que l’utérus pour la gestation et n’apporte aucune contribution génétique (mère de substitution non génétique). Le contrat de maternité de substitution peut être conclu

en relation

  • La mère porteuse
    587 mots | 3 pages
  • Mere porteuse
    642 mots | 3 pages
  • Mère porteuse
    1311 mots | 6 pages
  • Mère porteuses
    4882 mots | 20 pages
  • droit civil la mère porteuse
    457 mots | 2 pages
  • La mère porteuse ou gestation par autrui
    529 mots | 3 pages
  • Mère porteuse : solidarité ou mercantilisme ?
    891 mots | 4 pages
  • Ethique(clonage, fiv, mère porteuse )
    3141 mots | 13 pages
  • Illicéité du contrat de mère porteuse arrêt c.cass 31 mai 1991
    259 mots | 2 pages
  • Les meres porteuses
    1390 mots | 6 pages