Méditations métaphysiques, première méditation, commentaire

Pages: 6 (1446 mots) Publié le: 4 mars 2012
Beaucoup de gens s’interrogent en permanence pour déterminer si leur savoir, leur jugement, et leurs opinions sont fondées sur des bases solides et donc irréfutables. Dans son texte, Descartes prend pour thème principal les opinions. En effet, il exprime son besoin de déconstruire ses opinions, de les remettre en question pour pouvoir fonder son savoir sur l’exactitude. Nous pouvons alors nousposer la question suivante : que faire une fois que l’on s’aperçoit que ses connaissances sont incertaines, fondé sur des opinions. Pour répondre à cette interrogation, l’auteur introduit la notion du doute méthodique, qui consiste à remettre en cause les bases de son savoir, et ainsi se débarrasser de ses opinions. Dans un premier temps, nous verrons que l’auteur annonce que toutes sesconnaissances sont fausses, et qu’il critique ainsi l’éducation qu’il a reçue, de même nous verrons qu’il décide d’utiliser le doute comme outil de réflexion, et que pour ce faire il a besoin d’avoir une certaine maturité. Dans un second temps, nous verrons que l’auteur a eu besoin d’atteindre une certaine paix intérieure pour pouvoir mieux appliquer la méthode du doute radical.

Au début de son texte,Descartes pose un constat sur ses connaissances. En effet, l’auteur annonce que le savoir qu’il accumulé tout au long de sa vie est faux car tout le fondement ce qu’il sait est fondé sur des opinions erronées. Ce constat s’étend de la ligne 1 à la ligne 4. Ainsi, il pose un doute sur la véracité de ses acquis, les remet donc en cause, et arrive ainsi à critiquer les vérités existantes. Nous pouvonsvoir pouvons voir que dès le début de la première méditation, l’auteur semble faire référence à son enfance : « Il y a déjà quelque temps » (ligne 1) ; « Dès les premières années » (lignes 1-2), et donc, par déduction, à l’éducation qu’il a reçu durant cette période. En effet, Descartes a étudié au royal de La Flèche, sous l’enseignement des jésuites. Durant ses années d’étude, l’auteur reçu commebase d’enseignement la scolastique. Cet enseignement, qui est à la fois un mouvement théologique et philosophique, s’efforce de faire comprendre la dimension surnaturelle de la révélation chrétienne, en empruntant en particulier à la philosophie d’Aristote. La préoccupation majeure n’est donc pas de découvrir des faits nouveaux, de nouvelles connaissances, mais d’intégrer à la révélationchrétienne le savoir déjà acquis par les penseurs de la Grèce antique. Il n’y a donc aucune remise en cause des textes anciens, même si ces derniers sont basés sur des vérités empiriques, fausses. De fausses opinions sont ainsi inculquées aux élèves, comme Descartes l’a été autrefois. L’accumulation de ces erreurs qu’il a apprises l’empêche d’avancer, car ces dernières sont les bases de toutes sesconnaissances. En parlant de « fausses opinions » (ligne.2) ; de « principes si mal assurés, ne pouvait être que fort douteux et incertain » (ligne.3-4), l’auteur critique les vérités toutes faites et invérifiées que lui ont enseignées ses anciens professeurs.

L’auteur écrit ensuite sa réponse face au problème auquel il est confronté. Pour remédier à cette difficulté, Descartes annonce qu’il va tenterde se détacher de tous ses préjugés, de ses fausses opinions, de l’ensemble de ses connaissances, et de là, rejeter tous les principes qui lui ont été enseignés. Il pose donc un doute radical sur tous ses acquis. Ce doute devient donc une nécessité, car il permet de repartir de zéro, et doit donc amener à l’établissement de véritable base dont la véracité et irréfutable. Descartes reprend donccertains argument du scepticisme, mais les dépasse, car ici le doute n’est que provisoire et permet d’atteindre la certitude.

Après avoir exposé sa méthode pour établir des connaissances certaines, Descartes annonce qu’il faut atteindre une certaine maturité avant d’appliquer le procédé du doute radical, car en effet, il s’agit d’une tâche très importante, et par conséquent, pouvant être...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • PREMIÈRE MÉDITATION MÉTAPHYSIQUE
  • Première des méditations métaphysiques
  • Première méditation métaphysique
  • Première méditation métaphysique Descartes
  • Commentaire descartes méditation première
  • Méditations métaphysiques
  • meditations métaphysique
  • Méditations métaphysique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !