Métaphysique d'aristote

Pages: 10 (2394 mots) Publié le: 21 mars 2013
INTRODUCTION :
La réflexion philosophique de façon générale n’est pas restée statu quo à travers les générations des philosophies grecques et contemporaines. Si comme le mentionne pascal « on ne s’imagine Platon et Aristote qu’avec de grandes robes de pédants ». C’est surtout grâce à l’apport d’Aristote très incontestable dans cette marche vers la philosophie idéale et longtemps considèrecomme référence.
Non seulement, il critiqua les présocratiques : à savoir les éléates, les atomistes, les sophistes, les pluralistes mais aussi en les confirmant. Il s’est surtout inspiré de Platon dont sa jeunesse fut influencée mais lui reproche les « idées » pour « l’empirisme », il a ainsi ramené la philosophie du ciel sur terre. Il ouvrit ainsi la porte aux philosophes scolastiques à l’instarde st Thomas d’Aquin et de st Augustin.
Mais dorénavant pour en arrivé à cet acte pur qu’est Dieu qui fera l’objet de leur développement, Aristote pense ne pas laisser voiler la physique, plus sensible et compréhensible pour aboutir à sa métaphysique : pourquoi y a-t’il quelque chose plutôt que rien.
Nous essayerons de faire un résumé et une évaluation personnes comme vue par d’autres auteurs.RESUME :
L’étude du livre Λ de la Métaphysique d’ARISTOTE porte sur la nature de l’être en tant qu’être.
ARISTOTE dans son développement affiche l’importance de la substance dans le monde, tout en mettant la substance comme un élément important voire un élément premier de l’univers. Pour les philosophes anciens ou les présocratiques, la recherche des principes et des causes de la substancese trouvait dans la nature. Ils nomment ce qu’ils recherchaient archè. De nos jours nous voyons que ces derniers les trouvent dans des choses universelles. Alors, il opère une démarcation entre la substance sensible, qui selon lui peut changer par l’œuvre des contraires. Pour lui, pour qu’il ait changement il faut que nous ayons la présence d’un sujet qui soit permanent pour que ce changementpuisse s’y opérer d’un contraire à un autre. Donc, à cet effet, il note qu’il y a quatre sortes de changements : selon la substance, selon la qualité, la qualité et selon la matière. S’il y a changement c’est parce que quelque chose se change en une autre. Donc, le changement est le passage de la puissance à la réalité. Ainsi le fer (substance) qui se change en rouille subit une génération et unecorruption, une augmentation ou une diminution de sa quantité car la rouille est une perte pour le fer, ou une altération due à sa qualité et selon le lieu où il se trouve. Mais l’élément du fer rouillé et du fer simple ne sont pas les mêmes malgré qu’ils sont des objets métalliques. Chaque chose a donc sa cause et sa raison d’être. Si les uns sont en devenir ou en puissance, les autres sont enactes ; les êtres sensibles ou la matière sont en puissance tandis que les corps célestes sont en actes et sont soumis à la génération, mais mobiles par déplacement. Ce qui est en acte est ce qui était en puissance. Allant dans ce sens, ARISTOTE souligne aussi qu’il y a trois causes : la forme, la privation et la matière. La matière et la forme sont constantes. En dehors des constituants internes quisont les causes, il y a aussi des causes externes comme le moteur premier qui meut tout l’univers. Le moteur est la cause première qui est différente pour chaque chose. Le changement s’opère suivant le premier moteur, la matière. Pour cerner la cause motrice en acte, ARISTOTE identifie l’acte à la forme. Par exemple, la table. La forme et la puissance en matière, par exemple, le bois ;c’est-à-dire que le bois travaillé qui donne la table en acte. Chaque principe est, pour toutes choses, différent en chaque genre et ils sont les mêmes et analogues (matière, forme, privation et moteur). Les substances sont des choses séparables qui sont les causes de tout parce que sans les substances, il n’y a ni affection, ni mouvement. Les substances existent-elles aussi. Mais si les contraires sont...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Métaphysique d'Aristote
  • Métaphysique
  • Metaphysique
  • Métaphysique
  • La métaphysique
  • la métaphysique
  • Metaphysique
  • métaphysique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !