Métiers des conseil et gestion des connaissances

4721 mots 19 pages
[pic]

[pic]

Réalisé par : Melle Loubna TAOUDI

[pic]

Introduction 1

Partie 1 : Le métier de conseil 1

I- Définition de la consultation 1 II- Le conseil en management 2 III- Intérêt et limites d’un recours à un consultant 2 III- a) Raisons et Intérêt d’une intervention étrangère 2 III- b) Limites d’une intervention étrangère 4

Partie 2 : Le conseil en Gestion des connaissances 5

I- Définition de la gestion des connaissances 5 II- Pourquoi une gestion des connaissances 5 III- Le rôle du conseil en gestion des connaissances 7 IV- Les domaines de compétences des consultants en KM 7 VI- Nouvelles tendances en terme du conseil de gestion des connaissances 9

Conclusion 10

Introduction

Du fait de la tertiarisation de l'économie, de sa complexité croissante et du recentrage des entreprises sur leurs activités ou métiers de base, les dirigeants ou décideurs ont de plus en plus besoin d'experts, de spécialistes capables de produire des études et des recommandations dans des domaines mal maîtrisés ou ayant un caractère stratégique pour l'entreprise.

Les Directions des entreprises s'entourent aujourd'hui d'un maximum d'avis, de conseil et d'études leur permettant de mieux s’assurer de leurs choix stratégiques et mesurer leur implications, de réduire leur taux de risque, de prévenir et anticiper les blocages potentiels et tenter ainsi de les dépasser. En ce sens l'activité des pays développés évolue de plus en plus vers une économie de la connaissance. Le secteur des études et conseils en matière de gestion des connaissances est sans

en relation

  • Guide des m tiers des RH
    3974 mots | 16 pages
  • Guide rh
    3974 mots | 16 pages
  • Analyse
    1223 mots | 5 pages
  • C4ES MOI
    18841 mots | 76 pages
  • Les biens faits de l ecole
    2401 mots | 10 pages
  • Conseiller Clt
    2027 mots | 9 pages
  • Conseiller en patrimoine
    13421 mots | 54 pages
  • ProspectiveControleurdeGestion
    6310 mots | 26 pages
  • Poste fiche
    20303 mots | 82 pages
  • Cigref
    63059 mots | 253 pages