Ma bohéme

1061 mots 5 pages
I. L’expression d’un idéal poétique

A. Liberté et révolte
La liberté présentée comme une fuite en avant :

Titre : Dès le départ, inscription dans la thématique du voyage, topos du peuple voyageur, symbole de l’errance et de la liberté.

Mise en relief du mouvement en avant du poète les verbes de mouvement : « Je m’en allais »/ « J’allais » et le lexique : « course »/ « routes » que rapproche une parenté phonique [ou].

La liberté du poète se manifeste aussi par le fait qu’il semble se dissoudre pour ne plus être qu’une instance réceptrice, et ne devient plus que le lieu d’une sensation : « je les écoutais », « je sentais ».

L’idée de révolte est suggérée par la présence de ses « poings dans [s]es poches crevées » et par la référence implicite à la fugue même si Rimbaud refuse l’aspect biographique et ne fait par de référence directe à ses propres fugues.

B. Un dépouillement volontaire
La progression du poète s’accompagne d’une disparition, presque d’une dissolution de ses vêtements : « poches crevées », « Mon paletot devenait idéal », « Mon unique culotte avait un large trou ».

L’emploi du singulier va également dans ce sens.

Il utilise également la métaphore du Petit Poucet, autre représentation de la pauvreté.

Euphémisme : « Mon auberge était à la Grande-Ourse » montre que pour le poète le dénuement n’est pas une souffrance et qu’il est sublimé, ce que suggère également la comparaison « des gouttes de rosées » à « un vin de vigueur ». Ce rapprochement est resserré par le choix du chiasme : « auberge » [protection], « Grande-Ourse » [ciel]/ « étoiles » [ciel], « frou-frou » [protection : jupon maternel].

Le fait de ne pas être protégé de la nature est vu comme une richesse car la perte matérielle s’inverse en richesse cosmique.

C. La richesse cosmique

Si le poète s’appauvrit matériellement, en même temps il s’approprie le monde, la nature et le cosmos, cela est visible par l’utilisation de déterminants possessifs et du

en relation

  • La boheme
    802 mots | 4 pages
  • Ma boheme
    1033 mots | 5 pages
  • Ma bohème
    815 mots | 4 pages
  • Ma bohème
    3204 mots | 13 pages
  • Ma boheme
    609 mots | 3 pages
  • La bohème
    304 mots | 2 pages
  • Ma bohème
    1626 mots | 7 pages
  • Ma Boheme
    1803 mots | 8 pages
  • Ma bohème
    475 mots | 2 pages
  • ma boheme
    1742 mots | 7 pages