Mailart

590 mots 3 pages
REPERES CULTURELS C’est quoi le mail art ? C’est laisser aller sa créativité. C’est inventer des formats. C’est prendre des liBerTés avec l’enveloppe : écrire dessus, la peindre, coller des bouts de papier, des photos… C’est dessiner, gribouiller. C’est coller le timbre où on veut, écrire l’adresse en rond ou en carré, mettre des coups de tampon… Le mail art, c’est de la poésie, de la correspondance, des écritures, des images, des collages, de la calligraphie, du dessin sur une enveloppe complètement délirante, affranchie au tarif du bonheur et distribuée à son heureux destinataire. Parfois, retour à l'envoyeur !
Le Mail Art ou Art postal (ou encore Art posté) est une forme d'art utilisant les éléments de la correspondance postale ainsi que la plupart des disciplines artistiques. Ce terme recouvre l'ensemble des créations artistiques voyageant à découvert par la poste, comportant une adresse , un timbre et ayant été oblitérées. Si les années 1960 sont considérées comme celles de la date de naissance officielle de ce mouvement artistique, la pratique du Mail art trouve ses origines bien avant. Ainsi, dès l'invention de la carte postale (Autriche XIX siècle) et du timbre (Angleterre 1840 et France 1848), les premiers envois illustrés apparaissent.Et assez tôt, quelques artistes ou personnalités tels que Mallarmé, Apollinaire ou encore Marcel Duchamp décorent leurs courriers. Voici l'exemple d'une adresse sous forme de poème écrite par Mallarmé : « Petite lettre, ne t'arrête qu'à La main petite et familière, de Gabrielle Wrotnowska Rue, huit, seul, de la Barouillère »
Par la suite, cet art empruntant les voies postales est apparu en différents endroits plus ou moins simultanément. En Europe, plusieurs pays virent émerger un « Art postal » .
Cependant, le véritable pionnier est Ray Johnson, considéré comme le père fondateur de ce courant artistique (1962). Né à Détroit en 1927, il décida très tôt de consacrer sa vie à l'Art. Il créa la « New York School

en relation

  • Histoire et critique des arts
    92710 mots | 371 pages