Malpertuis

3762 mots 16 pages
Michaela Barošová 216304

Le travail de la lecture des écrivains belges Malpertuis de Jean Ray

Introduction :

Jean Ray (de son vrai nom Jean Raymond Marie de Kremer) est de nationalité belge, auteur né à Gand en 1887, mort en 1967. Il est considéré maître de l’horreur et il occupe la place la plus importante au sein de l'école belge du fantastique. Malpertuis, publié en 1945, est son premier roman fantastique. Son œuvre se caractérise surtout par des histoires pleines de fantômes et de créatures fantastiques ainsi que par les mondes intercalaires. La peur, l'idée de la survivance des dieux ainsi que l´identité de chaque individu sont les moteurs principals de ce roman. En plus, ce roman a été aussi adapté au cinéma par Harry Kümel. On va étudier successivement la structure du texte, le temps et l´espace, l´analyse de l´oeuvre entière ainsi que le style appliqué par l´auteur.
Structure du texte:
Ce livre est sous-titré « Histoire d’une maison fantastique ». Les mots qui composent ce sous-titre sont destinés à séduire le lecteur potentiel dans un univers fantastique. Ce roman de Jean Ray présente une structure très travaillée. Il y a deux parties précédées d'un prologue et terminées par un épilogue. Chaque partie est divisée en 6 chapitres et entre les deux parties de ce livre il y a un chapitre intercalaire titré « La capture des Dieux ». La place que lui a choisi Jean Ray n’a rien d’un hasard. Si ce chapitre sépare les deux parties des mémoires de Jean-Jacques, c’est pour forcer le lecteur à se concentrer sur quelque chose autre. En plus, il offre au lecteur la possibilité de comprendre les tenants et les aboutissants du roman.
Dans une partie initiale le matelot grec Anacharsis indique à des sectateurs les ordres d’un puissant sorcier, Cassave, et aussi une île appartenant au groupe des

en relation

  • Dans la sombre demeure de Malpertuis
    593 mots | 3 pages
  • exercices roman de renart 1
    843 mots | 4 pages
  • marie aude murail
    809 mots | 4 pages
  • dissertation sur les méthodolgies d'enseignement
    1358 mots | 6 pages
  • Études
    2635 mots | 11 pages
  • le beau
    1901 mots | 8 pages
  • La realisme magique
    2307 mots | 10 pages
  • parfums de naples
    4912 mots | 20 pages
  • Francophonie
    5571 mots | 23 pages
  • littérature française
    15263 mots | 62 pages