Marketing territorial: méthode cerise rêvait de la région oriental du maroc

Pages: 22 (5266 mots) Publié le: 18 juin 2014
Jean-Louis Mucchielli

Alliances stratégiques et firmes multinationales : une nouvelle
théorie pour de nouvelles formes de multinationalisation
In: Revue d'économie industrielle. Vol. 55. 1er trimestre 1991. pp. 118-134.

Citer ce document / Cite this document :
Mucchielli Jean-Louis. Alliances stratégiques et firmes multinationales : une nouvelle théorie pour de nouvelles formes demultinationalisation. In: Revue d'économie industrielle. Vol. 55. 1er trimestre 1991. pp. 118-134.
doi : 10.3406/rei.1991.1354
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rei_0154-3229_1991_num_55_1_1354

JEAN-LOUIS MUCCHIELLI
Professeur à l'Université de Paris I

ALLIANCES
ET FIRMES

STRATEGIQUES

MULTINATIONALES :

UNE NOUVELLE THÉORIE POUR DE NOUVELLES
FORMES DEMULTINATIONALISATION *

INTRODUCTION :
LES NOUVELLES FORMES D'INVESTISSEMENTS INTERNATIONAUX
Initialement, les firmes multinationales avaient plutôt tendance à s'implanter
à l'étranger à l'aide de filiales totales, ou bien de participations majoritaires
dans d'autres entreprises. Selon l'ONU (1988), on peut, au contraire, observer
ces dernières années, un développement important d'accords decoopération entre
firmes multinationales, de prises de participations réciproques, de filiales com
munes...
Ces méthodes sont parfois appelées les nouvelles formes d'investissements
internationaux. Ces comportements sont, entre les firmes de pays développés, par
ticulièrement
concentrés dans les industries de hautes technologies comme l'éle
ctronique,
l'informatique ou l'aérospatiale, ou bien lesindustries à maturité mais
faisant l'objet de renouveau technologique comme l'automobile (cf. Mytelka, Delapierre, 1988, Lemettre, 1990).
Ces accords sont réalisés le plus souvent pour partager des frais de Recherche
et Développement, qui deviennent de plus en plus élevés pour une seule firme,
dans les secteurs technologiques, afin de permettre des économies d'échelle et de
s'échanger desconnaissances de marché ou de savoir-faire. Ces alliances, existant
dans certains domaines d'activités, n'empêcheront pas toutefois les multinatio
nales concurrentes entre elles pour la vente de leurs produits. Dans le cas
d'être
des pays en développement, ces accords ont souvent pour but de se conformer
aux désirs des États hôtes, demandant la participation de leurs entreprises à la
productionde produits élaborés initialement par les multinationales.
Une partie des démarches théoriques contemporaines tente d'intégrer ces nouv
elles coopérations internationales dans leur grille d'analyse. Pourtant peu réus
sissent
actuellement à être convaincantes. Les faiblesses de la théorie des coûts
de transaction ont, à cet égard, été soulignées ailleurs (Mucchielli, 1991).

(*) Cet articles'inscrit dans le cadre d'une recherche subventionnée par le Commissariat Général du
Plan, n° 31, 1989.
118

REVUE D'ÉCONOMIE INDUSTRIELLE — n° 55, 1er trimestre 1991

Pour sa part Dunning (1981, 1988) a exploré ces coopérations à l'aide de sa
« théorie éclectique ». Il délaisse cependant progressivement l'importance du sec
teur dans la délocalisation des firmes et des actionsstratégiques des firmes les unes
envers les autres, dans le cadre de la concurrence oligopolistique (I). La « théorie
synthétique » en se penchant, notamment sur les nouvelles formes d'investiss
ements
étrangers, tente de pallier cette lacune (II) (cf. Mucchielli, 1985, 1987, 1991)
à condition que l'on y renforce l'importance des stratégies industrielles (III).
I. - THÉORIE ÉCLECTIQUE ET ALLIANCESSTRATÉGIQUES
1. Les bases de la théorie éclectique
1.1 Le paradigme O.L.I.
Dunning développe ce qu'il appelle la théorie éclectique ou encore le paradigme
O.L.I, qui reprend les trois grands types d'avantages à la multinationalisation qui
sont : l'avantage spécifique de la firme (O. comme Ownership advantages), l'avan
tage la localisation à l'étranger (L.) et l'avantage à l'internalisation...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La méthode cerise revait r
  • Marketing territorial au villes du sud maroc
  • Analyse cerise revait
  • Térritorial du maroc
  • Marketing Territorial
  • Marketing territorial
  • Le marketing territorial
  • Marketing territorial

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !