microeconomie

Pages: 17 (4142 mots) Publié le: 19 décembre 2014
La microéconomie est-elle utile ?

Les manuels de microéconomie comportent généralement des centaines de pages, pleines de
courbes et de formules mathématiques. Une proportion importante des articles publiés chaque
année dans les revues académiques les plus prestigieuses font appel à la démarche et aux
concepts de la microéconomie. En même temps, la microéconomie est la disciplineuniversitaire, toutes catégories confondues, qui suscite le plus de malaise parmi les étudiants –
mais pas seulement eux. Au point que beaucoup se demandent où est son utilité. Avant de
répondre à cette question, il faut préciser ce qu’on entend habituellement par microéconomie.

Qu’est ce que la microéconomie ?
Comme son nom l’indique, la microéconomie étudie ce qui se passe au niveau des unitésélémentaires, « micro », de l’économie : les consommateurs (ménages) et les producteurs
(entreprises). Cette étude se distingue cependant de celles que peuvent faire les sociologues,
les psychologues, les spécialistes du marketing ou même les gestionnaires. Lorsqu’on parle de
microéconomie, on entend par là une démarche prenant pour point de départ les choix
d’individus ayant des goûts et desressources bien définis, qui cherchent à obtenir la plus
grande satisfaction possible (hypothèse de rationalité). Les conséquences des décisions prises
par l’un dépendant – du moins partiellement – de celles prises par les autres, il revient au
théoricien de décrire les modalités de leurs inter actions. Il doit ainsi préciser les règles du jeu,
ce que chacun peut (ou ne peut pas) faire, les façonsdont se font les transactions mais aussi
les croyances de chacun concernant les actions et réactions des autres. Par exemple, le modèle

1

de base de la microéconomie, celui de la concurrence parfaite, pose comme règle que les
agents (ménages et entreprises) ne peuvent proposer des prix, ni faire des échanges entre eux
tant que le prix de marché n'est pas connu ; en outre, chacun pensequ’il peut acheter et
vendre tout ce qu’il veut, dans la limite de ses ressources, sans que cela n’ait d’influence sur
les prix. On résume souvent cet ensemble d’hypothèses en disant que les agents de la
concurrence parfaite se comportent en « preneurs de prix ».
La microéconomie se caractérise aussi par la place qu’elle accorde aux équilibres, c’est-à-dire
à des situations où les choixindividuels sont compatibles – et donc théoriquement réalisables.
Chacun prenant sa décision à partir de ses croyances concernant les actions et les réactions
des autres, il n’y a équilibre que si les prédictions faites sur la base de ces croyances sont
confirmées – ou, du moins, si elles ne sont pas infirmées.
En résumé, la microéconomie se distingue des autres approches en sciences sociales par laplace essentielle qu’elle accorde, d’une part, aux choix individuels et, d’autre part, à
l’équilibre permettant la compatibilité de ces choix. Pour savoir si elle est utile, il faut donc
s’interroger sur la pertinence des choix individuels tels qu’elle les envisage, et sur celle des
conditions d’équilibre. Bien qu’il y ait une multitude de modèles en microéconomie, il est
possible de lesregrouper en quelques types, que l’on va envisager successivement.

De la concurrence parfaite à ses « défaillances »
L’attitude des microéconomistes par rapport au modèle de la concurrence parfaite est
paradoxale : il leur sert constamment de référence (il décrirait la concurrence, dans le cas
idéal), mais il est en même temps présenté comme relevant désormais de la préhistoire de la
science.Dans le discours qu’il a prononcé lors de la remise du prix Nobel d’économie en
2001, Joseph Stiglitz parle d’un « nouveau paradigme », par rapport à celui de la concurrence
parfaite, tout en rappelant que dans celui-ci « il n’y a ni chocs, ni événements non anticipés : à
l’instant initial, l’équilibre d’ensemble est trouvé, et tout se déroule ensuite de la façon
planifiée au départ, dans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Microéconomie
  • Microéconomie
  • Microeconomie
  • La microeconomie
  • Microéconomie
  • Microéconomie
  • La microéconomie
  • Microeconomie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !