mme bovary

Pages: 20 (4792 mots) Publié le: 10 janvier 2014

Analyse et résumé : Madame Bovary, de Gustave Flaubert (2/3)
 
Seconde partie : Analyse et psychologie du personnage d’Emma Bovary
(Suite de la Première partie : Biographie et psychologie des personnages de Madame Bovary)
 
Madame Bovary, l’immortelle Mme Bovary, aussi immortelle que l’immortel Homais, est le plus complet portrait de femme de toute la littérature, y compris Shakespeare, ycomprisBalzac. Pour elle Gustave Flaubert ne s’est pas contenté de nous suggérer sa biographie ; il afait sa biographie tout entière, minutieusement, patiemment, année par année, quelquefoisjour par jour, avec le sentiment et l’intelligence à la fois de l’évolution nécessaire d’un caractère et de tous les changements successifs qui doivent arriver dans son état, et du dénouement qui doit s’ensuivre. C’est la vie entière d’une âme qui se déroule sous nos yeux, avec la logique immanente qui préside aux démarches d’une âme humaine.
 
Le fond de l’âme de Mme Bovary, c’est le tour d’esprit romanesque ; et les différentes formes que prend tour à tour en elle le tour d’esprit romanesque selon l’âge et les circonstances, c’est toute sa vie. Emma Rouault est née d’un père bon, ou plutôtbonhomme, sans principe religieux ou moral, léger déjà, un peu sensuel, et, très peu, mais quelque peu vaniteux encore. Elle a peu connu sa mère ; que Flaubert, du reste, a laissée dans l’ombre, cequi est une faute. Elle a été élevée au hasard jusqu’à treize ans dans la ferme paternelle, apprenant à lire et à écrire et ne faisant rien du tout. Elle a lu, vers l’âge de douze ans, Paul et Virginie, et ellea rêvé « la maisonnette de bambous, le nègre Domingo, le chien Fidèle,surtout l’amitié douce de quelque bon petit frère qui va chercher pour vous des fruits rouges dans des grands arbres plus hauts que des clochers, ou qui court pieds nus sur le sable, vous apportant un nid d’oiseau ». L’esprit romanesque est né. Il consiste à vivre au-delà de l’horizon. Il consiste à être incapable de tirer deschoses qui nous entourent leur saveur, leur grâce, leur agrément, et, si l’on y tient, leur poésie. Elles ont toujours de tout cela. L’esprit romanesque consiste à ne pas le soupçonner, et à croire que saveur, grâce, agrément, poésie et bonheur sont toujours ailleurs que là où l’on est. La manie de changer de lieu, maladie très connue des aliénistes, n’est qu’une forme de l’esprit romanesque. EmmaRouault en est déjà légèrement atteinte à douze ans. À treize ans, Emma est mise au couvent. Elle s’y plait. Elle adore les légendes pieuses, la poésie, imprudemment sentimentale et érotique sans s’en douter, des cantiques, les beaux fragments du Génie du Christianisme qu’on lit le dimanche par récréation. Elle se jette à quinze ans dans les romans de Walter Scott, et tout le moyen-âge destourelles, des ponts-levis et des chevaliers à plumes blanches lui entre dans le cœur. Elle aborde Lamartine, se remplit de soupirs, de harpe et de chants de cygnes mourants. Juste à ce moment, elle rentre à la ferme où elle ne retrouve plus sa mère et où elle prend le commandement. Le passage de la vie contemplative et songeuse à la vie réelle et grossière la renfonce dans son romanesque. Elle regrettele couvent, selon les heures, ou rêve de celui qui l’arrachera à la ferme, aux émanations de l’étable, à l’odeur de basse-cour, à toute cette senteur d’animalité qui flotte sur les maisons rustiques et les pénètre. Charles Bovary se présente. Le premier venu eut été accueilli. Charles Bovary est agréé. Elle est perdue.
 
Elle l’eut été sans doute avec tout autre ; nul homme ne peut donner à unefemme la satisfaction de l’esprit romanesque, excepté un romancier et seulement par ses livres, et encore il ne fait que l’exciter et ne le satisfait point. Cependant un homme sans bonté, sans amour, sans esprit romanesque surtout, mais qui, ambitieux, vaniteux et ardent, lui aurait donné l’illusion de l’homme supérieur et l’espoir de hautes destinées pour plus tard, lui aurait fait passer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mme bovary
  • Mme bovary
  • Mme bovary
  • Mme bovary
  • Mme Bovary
  • Mme bovary
  • Mme bovary
  • Mme bovary

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !