Mutualiste vs sa

Pages: 37 (9074 mots) Publié le: 11 avril 2012
Gouvernance mutualiste et gouvernance capitaliste : Deux univers d’organisations bancaire sur le même marché

Salam Alburaki – Doctorante IRGO- PUSG 35 Rue Abadie 33100 Bordeaux

Tel : 06 09 02 43 35 Mail : buraki@voila.fr

Résumé
Correspondant à un type spécifique d’organisation économique répandu dans le monde entier selon des principes identiques, les banques à statut mutuel ont gagnétoutes les sphères du monde économique, y compris le secteur bancaire. Le mutualisme fait partie de l’économie sociale et solidaire reposant sur des valeurs qui placent l'homme au centre de la vie économique et sociale. Cette étude évoquant la spécificité de la gouvernance des banques mutualistes par rapport aux banques commerciales vise à apporter dans un premier temps un éclairage sur le statutmutuel et sa place sur un marché de plus en plus concurrentiel. Dans un deuxième temps, le rôle important qu’occupe les valeurs et principes dans la gouvernance mutualiste. L’objectif de cet article n’est pas de prouver la supériorité de l’un des deux modèle, mutuel ou capitaliste. On soutient plutôt la thèse que la gouvernance des banques mutualistes, façonnée par ses valeurs, est une manièredifférente de réguler ce marché financier. Cette gouvernance est plus caractérisée de partenariale.

Mots clés : banque, mutuel, gouvernance, capitaliste, valeur, partenariat

Gouvernance mutualiste et gouvernance capitaliste : Deux univers d’organisations bancaire sur le même marché

Correspondant à un type spécifique d’organisation économique répandu dans le monde entier selon des principesidentiques, les banques à statut mutuel ont gagné toutes les sphères du monde économique, y compris le secteur bancaire. Le mutualisme fait partie de l’économie sociale et solidaire reposant sur des valeurs qui placent l'homme au centre de la vie économique et sociale.

Le statut « capitaliste », quant à lui, désigne un système économique possédant des caractéristiques comme la propriété privéedes moyens de production, une certaine liberté des échanges, la recherche du profit, l’accumulation de capital, et le salariat (marché du travail).

Les opinions sur le modèle mutualiste divergent selon les pays. Par exemple, en Grande Bretagne, les Building sociétés se sont débarrassées de ce statut par la démutualisation et ceci à cause de la crise des crédits immobiliers. Or, la France n’a pasconnu ce phénomène car la loi interdit une telle démutualisation, et parce que la lois de 1984 sur la réforme bancaire, ainsi que la loi de 1992, a permis aux banques coopératives de se diversifier et de s’adapter aux changements environnementaux et économiques.

De nos jours, la puissance et le dynamisme des banques coopératives, en France et ailleurs, suscite des jalousies et des procès: cesbanques auraient perdu leur âme et se seraient banalisées au point d’avoir implicitement rompu avec l’économie sociale (Richez-Battesti et Gianfaldoni, 2006). Elles sont même considérées comme des vestiges des temps anciens, destinées à disparaître, inadaptées au monde moderne, inefficaces et laminées par la concurrence avec les banques commerciales (Llewellyn, 1991).

Dans son rapport annuel de2006, le CECEI (Comité des Etablissements de Crédit et des Entreprises d’Investissement) insiste sur « la poursuite du mouvement d’homogénéisation

2

par-delà la diversité des statuts » et il précise qu’« en premier lieu, les spécificités et les restrictions d’activité des banques mutualistes ou coopératives ont disparu. Elles se sont transformées en banques universelles, à l’image desgrandes banques commerciales… . Le Crédit agricole illustre cette intégration complète dans le système bancaire en devenant la première banque française et la deuxième européenne, à travers bien des absorptions, y compris de banques qui n’avaient nul passé mutualiste ou coopératif. » L’objectif de cet article est d’apporter des éléments de réponses à l’idée générale sur le fait que le mutualisme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l'optique mutualiste
  • Stage groupe hospitalier mutualiste
  • L’impact des valeurs mutualistes
  • LE RESEAU DES BANQUES MUTUALISTES
  • SES entreprises mutualistes et coopératives
  • Brice vs jules vs celio
  • Ie vs
  • Orange vs free

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !