Mythologie japonaise - le kojiki ou la naissance des mythes japonais

1187 mots 5 pages
I. Le Kojiki ou la naissance des mythes japonais

A. Un Etat en quête de structures Jusqu'à l'Ere Yamato (500 à 750 avant JC), le Japon était un Etat dans lequel aucune religion n'était imposée. Le pays était partagé par plusieurs peuples, vivant séparément les uns des autres, selon leurs propres croyances et règles. Bien que leurs rituels différaient, une vénération pour la nature ainsi que pour la magie leur était commune. Jusqu'à ce que la Chine et la Corée n'introduisent la culture du riz à la société japonaise, ces tribues vivaient de pêche, chasse, et de cueuillette, s'adaptant aux différentes saisons. Contrairement au Japon, au XIIème siècle, son voisin la Chine possédait ses propres modèles légaux, politiques et philosophiques. L'archipel japonais entra alors volontairement dans une phase d'intégration à la civilisation. Les modèles chinois furent investis et adoptés par la population japonaise. Ceci posa néanmoins un problème, car bien qu'il semble que tous les empereurs japonais aient un lien de consanguinité, aucun ordre rigoureux de succession n'avait été jusque là imposé. La transmission du trône pouvait se faire de père en fils, de frère en frère, ou de mari en femme. Il était également possible d'adopter un fils d'un autre membre masculin d'une importante famille pour lui offrir l'accès au pouvoir. Il était également possible d'adopter le fils, d'un autre membre masculin, d'une importante famille, afin de lui offrir l'accès au pouvoir. Lors de la mise en place du système juridique au Japon, la succession de l'empereur fut sujet à de nombreuses disputes: le statut d'empereur était fortement convoité.

B. La résolution des problèmes par le Kojiki Afin de régler ces divers problèmes, la succession des empereurs devint plus réglementée. L'héritier du trône devait impérativement être de la même famille que l'empereur. Ce fut ainsi que la volonté de compiler l'histoire japonaise naquît. L'empereur Temmu, qui régna de 673 à 686, donna l'ordre

en relation

  • L'origine du shintoïsme
    1652 mots | 7 pages
  • L'histoire du japon
    20865 mots | 84 pages
  • Education au japon et en chine
    8192 mots | 33 pages
  • Chronologie du japon
    9021 mots | 37 pages
  • Hello
    31993 mots | 128 pages
  • Histoire du japon
    18717 mots | 75 pages
  • Les Divertissements Au Japon 1
    6324 mots | 26 pages
  • La folie dans le no
    18074 mots | 73 pages