Nesfluid

2768 mots 12 pages
Introduction

La transition énergétique qui substitue les énergies renouvelables aux combustibles fossiles est en marche. Le gaz naturel va probablement occuper une place importante dans les décennies à venir pour accompagner cette transition. On estime ainsi que la consommation mondiale de gaz devrait passer de 3 tétramètres cubes en 2007 à 4,4 téramètres cubes en 2030. Alors que les réserves de gaz naturel conventionnel décroissent (estimation à 60 ans de consommation), un certain nombre de pays se tournent de plus en plus vers l’extraction de gaz non conventionnels, nichés dans le charbon, les schistes et des réservoirs particulièrement difficiles à exploiter, car ils permettent de réévaluer les réserves mondiales de gaz de 60 à 250 % selon Petroleum Economist.

Pour certains c’est la promesse d’un nouvel eldorado économique d’autant plus que les gisements sont disséminés dans de nombreux bassins sédimentaires dans le monde notamment aux Etats-Unis et en Europe, de quoi s’affranchir de contextes géopolitiques parfois instables. Rappelons en effet que 4 pays contrôlent aujourd’hui 55% des réserves de gaz naturel conventionnel : Russie, Iran, Qatar et Arabie Saoudite.

Ce nouvel eldorado risque pourtant de devenir une véritable bombe à retardement sur le plan écologique en raison des techniques d’extraction auxquelles on est obligé de recourir, pouvant pourtant engendrer un désastre environnemental..Mais dans tout ce tourment, une question reste toujours d’actualité : comment peut- on se passer des gaz non conventionnels, et si ce fut impossible, quels seraient les enjeux liés à l’exploitation de ces gaz ?

I- Les gaz conventionnels

Définition Le gaz naturel « conventionnel » est principalement constitué de méthane (CH4). C'est le plus simple des hydrocarbures et représente la troisième source d'énergie la plus utilisée dans le monde après le pétrole et le charbon. Il s'est formé dans une roche mère, a migré et s'est accumulé dans une roche

en relation

  • Nesfluid
    2259 mots | 10 pages
  • Nesfluid
    5743 mots | 23 pages
  • Nesfluid
    815 mots | 4 pages
  • nesfluid
    1204 mots | 5 pages
  • Dissertation nesfluid
    393 mots | 2 pages
  • Nesfluid
    4343 mots | 18 pages
  • Stratégie nesfluid
    941 mots | 4 pages
  • Cas nesfluid
    5209 mots | 21 pages
  • Cas nesfluid
    2380 mots | 10 pages
  • Communication Nesfluid
    285 mots | 2 pages