Notes de cours criton

4969 mots 20 pages
Introduction

Les extraits du livre de É.Weil dont on s’inspire ici n’ont pas été photocopiés; le texte présente un certain nombre de difficultés. Quelques extraits ont été reproduits dans les notes qui suivent; une explication détaillée du texte demanderait trop de temps. Nous considérerons pour les fins de notre cours, bien que ce ne soit pas historiquement tout à fait exact, que la position de É.Weil représente celle de Platon; É.Weil se réfère du reste explicitement au cas de Socrate, et certaines de ses affirmations peuvent être lues comme renvoyant au comportement que Socrate dans l’Apologie dit avoir adopté en certaines circonstances. Cette assimilation du point de vue de É.Weil à celui de Platon n’est donc pas tout à fait arbitraire.

Ce détour par É.Weil ne signifie donc pas qu’on s’éloigne de Platon et du dialogue du Criton.

Le problème est de savoir pourquoi il ne faudrait pas s’évader si c’est là le seul moyen d’échapper à la mort alors même qu’on estime être victime d’un jugement injuste.

1- La loi : dissociation de la forme et du contenu; la notion de « légalité »

Bien que É.Weil développe à bien des égards un point de vue propre ou encore teinté par l’influence de philosophes postérieurs à Socrate et à Platon, pour les besoins du cours nous allons considérer que ce que É.Weil affirme constitue le point de vue de Platon lui-même. --- Ce n’est pas de manière rigoureuse tout à fait exact, mais dans la mesure où cela peut permettre d’éclairer le discours de Socrate, on peut considérer que c’est approprié.

Le point de vue de É.Weil se connecte directement du reste avec ce qui a été vu dans la dernière partie de l’Apologie de Socrate. Il y était expliqué que si le philosophe Socrate considère que le plus important dans la vie humaine, c’est de s’entretenir de la vertu, c’est en tant que cette pratique permet de s’élever à l’universel (recherche de la « définition »), mais que cette recherche est en fait une préparation consistant à

en relation

  • Cours de criminologie
    8155 mots | 33 pages
  • Cours com de crise
    1868 mots | 8 pages
  • Cours croisés
    410 mots | 2 pages
  • Thèse de Socrate dans le Criton
    453 mots | 2 pages
  • Cours croissance
    1203 mots | 5 pages
  • Cour criminologie
    2980 mots | 12 pages
  • Cour criminologie
    2160 mots | 9 pages
  • Cour criminologie
    746 mots | 3 pages
  • Cours de croissance
    1527 mots | 7 pages
  • Cessions de créance
    517 mots | 3 pages