Notions philosophie

577 mots 3 pages
Sujet sens ordinaire : l’individu
Morale : individu considéré comme l’auteur responsable d’un acte.
Le discours, se veut non formellement correct, mais matériellement vrai : la logique n’a de sens que si elle se rapporte à l’être, que si le sujet est une substance dotée de qualités sensibles.
Le sujet vient ainsi à désigner un être réel et singulier.
Être sujet, c’est se considérer comme un être libre et responsable, capable de rendre compte, notamment par la connaissance, du monde et de soi-même. Le Cogito cartésien constitue sans doute la première affirmation forte d’une opposition de nature entre l’extériorité et un "je pense" présent en tout homme – dont l’existence est garantie par l’exercice de cette pensée, quelle qu’en soit la forme ou la validité.
Etre sujet c’est rendre raison des choses et de soi-même, s’affirmer comme être libre et responsable.
Termes voisins : égo, je, moi
La conscience est un pouvoir de représentation. « Avoir conscience qu’il y a une personne dans la pièce » ; « être conscient de ma joie » signifie que j’ai la connaissance d’une présence dans l’espace ou de mon état moral. Je m’en aperçois ; je me les représente. La conscience est une expérience de présence à soi, aux autres et aux choses enveloppant une connaissance d’elle-même.
La conscience se définit comme la présence immédiate de soi à soi.
La conscience peut se définir comme la connaissance qu’a l’homme de ses pensées, de ses sentiments et de ses actes. On distingue généralement la conscience immédiate, qui renvoie à la simple présence de l’homme à lui-même au moment où il pense, sent, agit… et la conscience seconde ou réfléchie, capacité de faire retour sur ses pensées ou actions, et, du coup de les analyser voire de les juger.
La conscience, par cette possibilité qu’elle contient de faire retour sur elle-même, est toujours également conscience de soi. Elle fait de l’homme un sujet, capable de penser le monde qui l’entoure. La conscience est donc le propre de

en relation

  • Notions de philosophie
    5370 mots | 22 pages
  • Notions de philosophie
    3319 mots | 14 pages
  • Notions sur la philosophie
    1745 mots | 7 pages
  • Notion de philosophie
    1225 mots | 5 pages
  • Notion philosophie
    315 mots | 2 pages
  • Notions de philosophie
    1808 mots | 8 pages
  • Philosophie - notion d'histoire
    2973 mots | 12 pages
  • Définitions de notions de philosophie
    355 mots | 2 pages
  • Cour de notion de philosophie
    4276 mots | 18 pages
  • Notion de philosophie morale
    1839 mots | 8 pages