Nouvelle

Pages: 5 (1118 mots) Publié le: 27 avril 2013
M. Jean Claude, maire de la commune de Vibraye depuis 14 ans, arriva, comme tous les matins, à la mairie pour faire son travail quotidien : signer des papiers, remplir des formulaires pour des dossiers. Depuis quelques temps, il était confronté à plusieurs actes mineurs de vandalisme au sein de sa commune, comme des incendies de poubelles municipales, des détériorations de matériels de lacommune, des vols de particuliers et de professionnels. Il partit de chez lui pour aller à la mairie. Il emprunta son trajet habituel, se gara sur un emplacement bleu, réservé au personnel de la mairie, et s’apprêta à rentrer, quand il s’aperçut que la porte est déjà ouverte. Il entra prudemment et repéra de suite le vandalisme dont avaient fait preuve les saccageurs. Les tables étaient retournées, leschaises balancées, les ordinateurs détruits. Jean, dans sa lancée, continua, passa en revue chaque pièce, ahuri par le saccage. Lorsqu’il reprit ses esprits, il appela la gendarmerie. Elle arriva presque aussitôt. Les gendarmes firent l’inventaire de ce qui avait été volé : deux vidéoprojecteurs, cinq ordinateurs portables et une caméra, pour une valeur totale de 1500 €.
Un appel à témoinfut lancé. Les vandales n’avaient laissé aucune preuve, mis à part leurs empreintes sur la porte. Les gendarmes commencèrent à enquêter auprès des jeunes qui venaient d’arriver de Paris et qui avaient déjà commis quelques agressions contre les forces de l’ordre. Ils furent attaqués par d’autres jeunes et obligés de revenir avec les forces nécessaires pour contrer cette agression. Les jeunesmaîtrisés, les gendarmes purent ainsi interroger les suspects. Mais, surprise, les jeunes recherchés étaient absents ce jour-là ! Les gendarmes durent se résinier à quitter les lieux, emmenant avec eux les jeunes agresseurs pour les interroger.
Le lendemain, ils revinrent, mais les suspects fuirent au volant de leur voiture. Les forces de l’ordre parvinrent à les rattraper et à confisquer leurvéhicule. A la gendarmerie, leur interrogatoire révéla qu’ils étaient innocents dans cette affaire, même s’ils allaient bien évidemment être jugés pour les agressions qu’ils avaient commises.
Quelques heures plus tard, le boulanger, installé depuis peu, arriva à la gendarmerie pour témoigner de ce qu’il avait entendu dans la nuit :
- J’ai entendu, dit-il, quelques bruits bizarres àtravers les murs, vers deux heures du matin. J’ai d’abord pensé que c’était mon imagination… Ces bruits n’ont pas duré, mais c’est plus tard que j’ai compris que ce n’était pas normal. Ça a recommencé, aux alentours de quatre heures moins le quart, mais en plus fort ! Faut dire, je les entendais malgré ma machine à pétrir, et pourtant, elle en fait, un de ces boucans ! En regardant par la fenêtre,j’ai pu apercevoir deux personnes qui rodaient autour du bâtiment. Je leur donne entre seize et vingt ans, pas plus.
Grâce à ce témoignage, les gendarmes purent avancer dans leur enquête. Ils décidèrent d’interroger tous les jeunes des alentours de cette tranche d’âge qui avaient déjà eu à faire à la police pour quelques infractions. Ils venaient chacun, les uns après les autres avec tous unalibi valable, sauf un qui était très peu fiable. Il avait une bouteille de liqueur dans son sac, la même avait été déversé sur le bureau du maire. Mais l’individu niait tout acte de vandalisme avec cette bouteille qu’il avait utilisée pour une fête. Les forces de l’ordre ne crurent guère à cette affirmation, elles envoyèrent directement le jeune homme en garde à vue. Mais qui pouvait être l’autrepersonne qui l’accompagnait ? Le présumé suspect niait toujours les faits alors que les gendarmes lui mettaient la pression pour donner le nom de la seconde personne, mais en vain !
La nuit suivante, les voitures de l’hôtel de ville étaient toutes saccagées. Cela ressemblait fort à une nouvelle provocation envers la commune. Cet acte apportait un nouveau rebondissement à l’affaire et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Nouvelle
  • La Nouvelle
  • Nouvelle
  • Nouvelles
  • Nouvelle
  • Nouvelle
  • Une nouvelle
  • Nouvelle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !