obsolescence programmée

823 mots 4 pages
L'obsolescence programmée (parfois aussi appelée « désuétude planifiée ») est le nom donné par abus de langage à l'ensemble des techniques visant à réduire la durée de vie ou d'utilisation d'un produit afin d'en augmenter le taux de remplacement[1].

Dans les premiers dictionnaires mentionnant le mot, l'obsolescence désigne la pression à remplacer un appareil qui marche encore parfaitement, avec un autre ayant plus de fonctionnalités (réfrigérateur sans dégivrage automatique, automobile sans climatisation ni ABS, PC sous DOS ne pouvant accepter Windows…). L'abus de langage a consisté en confusion de l'obsolescence programmée (matériel délibérément conçu pour ne pouvoir évoluer, par exemple limité arbitrairement en mémoire auxiliaire), avec la conception de produits comprenant des fragilités délibérées (condensateurs électrolytiques peu durables, pièces de fatigue non renforcées…). La différence est évidemment ténue, et cet abus de langage est devenu accepté par l'usage. Néanmoins, initialement, l'obsolète est ce qui marche encore très bien, mais qu'on désire changer.
La non-durabilité planifiée est dénoncée de nos jours, notamment par des mouvements écologistes[2],[3] ou en faveur de la décroissance, ainsi que par plusieurs organisations de défense du consommateur[4]. Ces accusations sont selon certains abusives[5]. L'une des premières lois européennes contre la fin de vie programmée (2002) concernait les cartouches d'imprimante équipées de puces interdisant leur réutilisation après remplissage[6], le législateur estimant que cette mesure était contraire à l'intérêt général, notamment en termes de pollution.

L'obsolescence programmée constitue un effet pervers de la société de consommation. Résultant de la tentative par certaines entreprises d'augmenter leur profit, elle comporte un risque réel pour l'image du constructeur (par exemple aux États-Unis les téléviseurs Sony dans les années 1960 ont ainsi acquis une réputation de durabilité qui a alors fait

en relation

  • obsolescence programmée
    1311 mots | 6 pages
  • Obsolescence programmée
    345 mots | 2 pages
  • Obsolescence programmée
    1815 mots | 8 pages
  • Obsolescence programmée
    780 mots | 4 pages
  • Obsolescence programmée
    319 mots | 2 pages
  • Obsolescence programmée
    6105 mots | 25 pages
  • Obsolescence programmée
    899 mots | 4 pages
  • Obsolescence programmée
    805 mots | 4 pages
  • Obsolescence programmée
    404 mots | 2 pages
  • Obsolescence programmée
    612 mots | 3 pages