outre_0300 9513_1981_num_68_250_2308

Pages: 17 (4153 mots) Publié le: 15 octobre 2015
Revue française d'histoire d'outremer

Nobles et pouvoirs dans le Khasso pré-colonial
Sekéné Mody Cissoko

Citer ce document / Cite this document :
Mody Cissoko Sekéné. Nobles et pouvoirs dans le Khasso pré-colonial. In: Revue française d'histoire d'outre-mer, tome 68,
n°250-253, Année 1981 1981. Etat et société en Afrique Noire. pp. 344-351.
doi : 10.3406/outre.1981.2308http://www.persee.fr/doc/outre_0300-9513_1981_num_68_250_2308
Document généré le 15/09/2015

Abstract
Nobility in the Khassonke people is recruted among the descendants of the founding Hero, according
to the patrilineal filiation, and does not coincide with the free men class or horon. Inheritance remains
practically in one family, whose activity is related to war et not to economies. Owing to these two
components,Malinké and Fula, of the Khassonke society, nobility and power do not exactly
correspond. With the Malinké, the dismemberment of the Mandingue empire brought about the birth of
hardly structured confederations controlled by the elders of noble families who did not hold constraint
sway over people. The Fula power, born at the end of the 17th century rebellion, warlike, conquering
and centralized in thevictor family, Yamadou Hawa Diallo, broke up into five small kingdoms around
1800. The nobility (Diallo) represented a well distinct and privileged social class. The Yamadou Hawa
charter ensured the supremacy of the bambera clan nobility in the Khassonke society, whose captives
stand for the supreme wealth. In practice, the nobility did not have any solid material basis and as a
matter of factshared the power with the horon and even the namaxala (caste people).

Résumé
La noblesse chez les Khassonké se recrute dans la lignée du héros fondateur, suivant la filiation
patrilinéaire et ne coïncide pas avec la classe des hommes libres ou horon. Pratiquement, l'héritage
demeure dans une seule famille, dont l'activité est guerrière et non économique. En raison des deux
compo santés, malinké etfula, de la société khassonké, noblesse et pouvoir ne correspondent pas
exactement. Chez les Malinké, la dislocation de l'empire mandingue entraîna la naissance de
confédérations peu structurées dirigées par les anciens de grandes familles qui ne disposaient pas
d'un pouvoir de contrainte. Le pouvoir fula, issu de la révolte de la fin du XVIIe siècle, guerrier,
conquérant et centralisé dans lafamille du vainqueur, Yamadou Hawa Diallo, se divisa vers 1800 en
cinq petits royaumes. La noblesse (Diallo) constituait une classe sociale bien distincte et privilégiée. La
charte de Yamadou Hawa assura la suprématie des nobles du clan bambera dans la société
khassonke, dont les captifs formaient la richesse par excellence. Dans la pratique la noblesse n'avait
pas de base matérielle solide etpartageait de fait le pouvoir avec les horon et même les namaxala
(gens castes).

Nobles
dans

le

et

pouvoirs

Khasso

précolonial
par
SEKÉNÉ MODY CISSOKO

Dans la plupart des sociétés précapitalistes, fondées sur l'inégalité, noblesse
et pouvoir sont intimement liés. La noblesse s'approprie le pouvoir. Elle
l'exerce directement ou indirectement à son profit selon l'idéologie vécue
par le groupe.
Lanoblesse est cependant un concept plein d'ambiguïtés surtout lorsqu'on
veut la retrouver dans les sociétés africaines. En Europe, elle a une odeur
féodale et s'applique à la couche supérieure de la société, celle qui a possédé
la terre et par suite le pouvoir.
La recherche africaniste doit s'efforcer de définir le concept appliqué aux
sociétés africaines, de préciser son contenu, de situer laréalité qu'elle recouvre
dans le contexte global du système socio-politique. C'est l'objet de cette
communication qui s'appuie sur un cas particulier, celui du Khasso précolonial.
LE KHASSO
Peu connu dans l'historiographie contemporaine *, le Khasso est la région
située sur les deux rives du Haut-Sénégal, de Bafoulabé à Kayes, en
du Mali. C'est un carrefour entre de grandes provinces historiques
du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !