Parenté entre etres vivants actuels et fossiles

Pages: 6 (1447 mots) Publié le: 23 février 2011
Partie I2 : Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles
Phylogenèse – Evolution :

Intro : Sous son apparente diversité, la vie présente une certaine unité observable à différent niveau : le plan d’organisation des vertébrés, les premières étapes de leur environnement embryonnaire, structure de la cellule, information génétique. Tout les êtres vivants sont donc plus oumoins étroitement apparenté, c’est à dire qu’ils ont une origine commune.

Problématiques :
• Comment établir une relation de parenté entre des êtres vivants actuels et fossiles ?
• Quelle est la place de l’homme dans le règne animal et comment caractériser la lignée humaine ?

Chapitre 1 : Recherche de parenté chez les vertébrés et établissement de phylogénies.

On peut établir desrelations de parentés entre des êtres vivants actuels et fossiles en étudiant leurs caractères sous trois aspects différents (embryologique, anatomique et moléculaire) et en confrontant les observations actuelles aux données paléontologiques. On établi ainsi des arbres phylogénétique rendant compte de relations étroites de parenté entre ses organismes. Voir I2 – TD1.

BILAN : Ellesse réalisent par la comparaison de caractères entre différentes espèces de vertébrés. Un caractère est un attribut observable chez un organisme au niveau morphologique, anatomique, embryologique, cellulaire ou moléculaire.

1. .Pour pouvoir être comparer, ces caractères doivent être homologues (homologie est la ressemble hérité d’un ancêtre commun).
A/ Pour une structureanatomique, il s’agit d’une similitude de position ou d’une même origine embryologique. Ex : membre antérieur des vertébrés tétrapodes. Doc 7 page 22.

B/ Pour une molécule, c’est la similitude des séquences qui définit l’homologie. Ex : la rhodopsine. Doc 14 page 26.

2 . Au cours de l’histoire de la vie, ces caractères se transforment et évoluent. Ils ont donc un état ancestral ouprimitif, et un état évolué ou dérivé qui constitue une nouveau évolutive. Il faut donc définir pour chaque caractère homologue ces deux états. Ceci étant fait on peut préciser les parentés entre différents organismes : tous ce qui possèdent l’état dérivé d’un caractère l’on hérité du même ancêtre commun chez qui il est apparu.

II – L’établissement des phylogénies.
On part de l’idée que le degréde parenté entre des espèces dépend de l’éloignement de leur plus récent ancêtre commun dans l’histoire de la vie. Plus cet ancêtre est proche, plus la parenté est grande.

1. On construit un arbre phylogéniques pour représenter ses parentés, les branches de l’arbre associe des espèces apparentées (même ancêtre commun) donc même état dérivé de certain caractère, et les nœuds correspondent àdes ancêtres communs hypothétiques définies par l ‘ensemble des caractères dérivés partagé par des espèces qui leur sont postérieurs : ils ne correspondent pas à des fossiles précis. Schéma : Un arbre étant un ensemble d’hypothèse, il suffit de choisir quand plusieursarbres sont possible, celui qui exige le moins d’innovation donc le moins d’hypothèse sur les différentes branches. C’est le principe de parcimonies.

2. Pour les arbres qui sont construit à partir des données moléculaires, on considère comme caractère les séquences de molécules homologues en prenant en compte le degré de similitude entre ses séquences chez les espèces différentes. On mesure lenombre de différences entre les séquences : plus le nombre est faible, plus la ressemblance est fort, plus l’ancêtre commun est proche dans le temps. Les données moléculaires permettent de conforté ou au contraire de remettre en causes des relations de parentés établis à partir de données anatomiques ou de précisé des parentés entre des organismes très éloigné ou très proches.

3. La...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles
  • Les parentés entre les etres vivants actuels et les fossiles
  • Parenté entre les êtres vivants actuels et fossiles
  • Parenté entre les êtres vivants actuels
  • Partie i : parenté entre êtres vivants actuels et fossiles. phylogenèse et évolution
  • Parenté des êtres vivants actuels et fossiles phylogenèse
  • Parenté entre les êtres vivants
  • Parenté entre les êtres vivants

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !