Peut-on abolir le travail ?

Pages: 11 (2531 mots) Publié le: 16 avril 2012
Peut-on abolir le travail ?

Le travail apparaît comme une contrainte imposée : « Le propre du travail, c'est d'être forcé » disait Alain. Pour Marx, « Le domaine de la liberté commence là où cesse le travail », le travail s'opposerait donc à la liberté, d'où une incompatibilité entre travail et liberté. Le travail est considéré comme nécessaire car contraint et donc il est distant de toutplaisir, il peut même être dégradant, avilissant, asservissant. En outre, la place qu'il occupe est centrale dans notre société moderne et son rôle se renforce constamment. De plus, la notion de travail se réfère à la méritocratie « petit bourgeois » qui est emprunt de l'idéologie judéo-chrétienne comme quoi en travaillant bien on aura une vie meilleure. Comment attacher autant d'importance à uneactivité connotée négativement et qui pour cause semble aller à l'encontre des inclinaisons naturelles de tout homme ? Pourquoi dans ce cas ne pas envisager l'abolition du travail ? D'un côté il semble que l'abolition du travail soit une nécessité pour assurer l'intégrité de la nature humaine mais que pourtant il semble peu souhaitable d'abolir cette activité fondamentale de notre société moderne.Le travail va à l'encontre de la nature humaine. L'abolir est donc une nécessité pour assurer l'intégrité.
En effet, le travail est une dépense d'énergie. Le travail est une activité qui demande un effort pénible qui s'oppose au repos et au loisir. Cette dépense d'énergie est source de fatigue voir même de souffrance. L'intégrité de la nature humaine réclame l'abolition de cette forme detravail, ce travail qui apparaît comme une poesis, un travail avilissant et asservissant. Contrairement à la praxis qui désigne les activités qui sont réalisées pour elle même, des activités formatrices qui permettent de se réaliser en tant qu'être humain, le travail assimilé à une poesis est une activité qui nie la nature propre de l'homme, ce travail n'est pas porteur de valeur. Par exemple, le travailà la caisse d'un supermarché apparaît comme une poesis. Il n'apporte pas la dignité à laquelle la nature humain peut aspirer. Il ne développe ni n'entretient aucun savoir faire particulier. Dans ce cas, le travail semble souhaitable à abolir. De plus, ce travail apparaît aussi comme possible à abolir puisque la mécanisation prend place dans ce secteur, diminuant pour le moment mais peut êtresupprimant dans le futur cette profession.
Il faut abolir le travail pour mettre fin à l'aliénation causée par le travail sur les ouvriers. En effet, un ouvrier devient autre que lui même, il est dépossédé de lui même lorsqu'il est réduit à travailler. En vendant sa force de travail il va s'aliéner c'est à dire que dans le travail il ne sera pas lui même. Marx disait à ce propos que : « Le travailproduit l'ouvrier en tant que marchandise ». Marx implicite que l'ouvrier n'est un pas individu, seulement une force de travail. On pourrait pousser cette comparaison à l'extrême en assimilant un ouvrier à un animal comme un boeuf ou un cheval tirant une charrue. L'homme est animalisé par le travail. Le travail devient extérieur à l'ouvrier et dès lors destructeur. Le travail est forcé, contraintpar la société, par la classe sociale de laquelle il est issu. Lorsque le travail n'est pas libre il perd son intérêt. Abolir le travail permettrait à l'homme de retrouver possession de lui même.
Il apparaît comme nécessaire d'abolir le travail car il est à la base de la perversion des relations sociales entre les individus. A l'origine, les relations ont commencé par être intéressées suite à ladivision sociale du travail qui attribue à chacun une profession bien défini et donc la production d'un objet et non plus directement la satisfaction de ses besoins personnels. Les individus ne sont plus indépendants. Cette démarche peut paraître altruiste mais la réalité commerciale a matérialisé les relations humaines. Chaque individu est individuellement dépendant des autres, d'une société....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le travail peut-il rendre heureux?
  • Peut on opposer le travail au loisir ?
  • L'homme peut il se retrouver dans son travail?
  • Peut-on souhaiter ne pas travailler ?
  • Peut on aimer le travail
  • Peut-on aimer le travail ?
  • Peut-on vivre sans travailler ?
  • Le travail peut il necessairement nous humaniser?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !