Philo

Pages: 11 (2562 mots) Publié le: 22 mai 2013
Écrire sur l’inconscient et le mythe c’est aborder un sujet qui constitue un des plus abondant et même des plus lourds débats de la réflexion humaine. L’inconscient vient de la « préhistoire », en effet avant Sigmund Freud, de nombreux auteurs depuis Platon s’étaient posés la question de cette paradoxale activité clandestine de l’esprit, qui était un sujet totalement inconnu. Leibniz avait mis enévidence l’existence et l’influence sur nos décisions de « perceptions insensibles » infiniment petites dont la somme constituait précisément la perception consciente. Cependant nous savons de nous-mêmes et grâce aux théories de certains philosophes qu'il y a la possibilité que l'inconscient soit bien une partie de soi. On attache traditionnellement la découverte de « l’inconscient » à SigmundFreud, médecin mais non philosophe. Le sens qu’il a donné à ce concept dans sa politique de médecin s’est imposé chez les intellectuels. Mais le mythe vient s’introduire entre ses auteurs et ses découvertes, le mythe, du latin « Muthos » qui est fait de récit populaire, mensonges et fables. La pensée mythique n’est pas qu’un lointain souvenir, elle est toujours active et appartient à une tendancetrès essentielle de l’humain. Toutefois, certains lui donnent une telle réalité qu’il semble qu’elle soit toujours « vivante» et qu’à les écouter, elle devrait concrètement se réaliser dans le présent. Nous sommes douteux face aux théories contradictoires ou parfois complémentaires des philosophes de l'inconscient. Est ce que l’inconscient psychique est une invention de Freud ou est-il une réalité ?L'inconscient n'est-il qu'un mythe ?



Freud émet l’hypothèse que l’inconscient existe. En effet, dans le cadre de sa pratique médicale, Freud a observé que le comportement tout à fait incompréhensible de certains de ses patients s’éclairait à condition de supposer en eux une activité mentale inaperçue d’eux-mêmes. Pour exemple, pour s’expliquer pourquoi tel patient souffre d’angoissesinsupportables dans telles situation courante, il faut supposer une mise en commun inconsciente d’idées, que le médecin doit découvrir pour libérer le patient de cet absurde symptôme. En réalité Freud émet cette hypothèse d’abord dans le domaine scientifique, puis médical et finalement du domaine de la parole. Les patients qu'il a eu lors de ses psychanalyses, grâce à leurs histoires, il a pudévelopper sa thèse en s'appuyant sur des exemples concrets. Ses preuves sur l'existence et l'utilité de l'inconscient s'étendent du déterminisme physique à celui psychique. Freud débute une carrière de médecin neurologue pour s'intéresser à ce qui se passe dans notre cerveau. Il est scientiste, c'est-à-dire qu'il rapporte toutes ses preuves à la science. Cependant lorsqu'il s'attaque pleinement àl'inconscient, il se trouve devant l'incapacité de fournir des preuves. Les seules preuves qu'il obtient viennent de son interprétation subjective. Par définition l’existence de cette activité mentale invisible dont Freud accumule les preuves ne peut qu’être supposée, du fait même de son invisibilité. Elle réalise l’intolérable idée d’un autre en moi qui influence, oriente, dicte parfois mon comportement.Cette idée simple et forte s’impose alors comme ce qu’il faut proprement désigner par « inconscient ». Ce qui est en jeu philosophiquement avec cette hypothèse, c’est l’existence en nous d’un domaine psychique soustrait à la régulation de la raison. En effet, poser l’existence d’une fonction psychique susceptible de déterminer la volonté autant ou plus que ne le fait la conscience, c’est ruinerl’importance primordiale au sujet par la métaphysique depuis Descartes : « je ne peux plus me définir comme ‘‘ substance pensante ’’ dès lors que ma pensée est intermittente, maitrisée le jour et sauvage la nuit. Pour pouvoir justifier la présence d'un inconscient, il se réfère aux lapsus, aux actes manqués, à l'interprétation des rêves et au mythe de l’antiquité. Mais Freud ne réduit pas...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • philo philo
  • Philo
  • la philo
  • Philo
  • Philo
  • philo
  • Philo
  • Philo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !