Philosophie des sciences

1308 mots 6 pages
Question 1 on ne Le positivisme logique est un concept qui est principalement associé au cercle de vienne, qui veut promouvoir la conception scientifique du monde.il défend une science qui est basée sur la théorie du langage; et donc les termes scientifiques n’ont de signification que s’ils se rapportent à l’expérience. Mais comment un énoncé contenant des termes théoriques peut être considéré comme scientifique? Les positivistes utilisent le principe de vérification des énoncés. En effet le vérificationnisme affirme que la signification consiste en sa méthode de vérification. Il consiste à comprendre comment on pourrait le vérifier. Par exemple on peut prendre l’énoncé suivant : L’ADN possède une structure d’une double hélice; il faudrait en effet vérifier et au moyen de l’observation si l’ADN possède en réalité une structure à double hélice. Un énoncé peut contenir des termes observationnels et des termes théoriques; les termes théoriques sont plus abstraits que les termes observationnels, mais ont une signification qui se réduit à des termes ou énoncées qui, eux, sont perçus par les sens. Par conséquent, un énoncé à termes théoriques peut être scientifique, si ses termes peuvent se réduire à des énoncés qui eux sont capables d’observation.
Comment distinguer l’énoncé scientifique de l’énoncé métaphysique? Pour ce qui est de la conception métaphysique du cercle de Vienne, les positivistes logiques rejettent la métaphysique en général, parce qu’il considère que la métaphysique en soi, ne concerne que ce qui est au-delà de la physique et donc, au-delà de ce qui touche nos sens; par conséquent, ils écartent tout énoncé métaphysique, c’est à dire, tout énoncé qui ne peut établir un certain critère de vérité. Cependant, ils ne rejettent pas l’importance de l’intuition dans la métaphysique. L’énoncé scientifique se distingue de l’énoncé métaphysique. En effet, dans le principe vérificationnisme, un énoncé est significatif si et seulement si on peut prouver qu’il est

en relation

  • La science peut-elle tenir tenir lieu de philosophie ?
    1760 mots | 8 pages
  • Philosophie de la connaissance
    5412 mots | 22 pages
  • rapports entre philosophie et science
    1633 mots | 7 pages
  • Ayer et le positivisme
    2189 mots | 9 pages
  • La nature des choses
    5080 mots | 21 pages
  • De la philosophie des sciences à la philosophie de l’esprit
    9411 mots | 38 pages
  • La science et la philosophie
    664 mots | 3 pages
  • Exposée : philosophie thème : la métaphysique
    1696 mots | 7 pages
  • L'origine de l'oeuvre
    3837 mots | 16 pages
  • Kant, critique de la raison pure
    628 mots | 3 pages