Philosophie

561 mots 3 pages
Table des matières

Introduction générale 1. Un foisonnement d’interrogations 2. Le champ d’investigation philosophique 3. Objectif général du cours

Première partie : définitions et approches multiples

Introduction 1. Les limites d’une réflexion philosophique sur l’art 2. Méthode et objectif du cours 3. La notion de « paradigme esthétique »
Chapitre 1 : Qu’est-ce que l’esthétique 1. Approche empirique : le beau, l’utile, l’agréable, le bien, le vrai, le parfait 2. Approche scientifique 2.1. Définitions 211 Le Petit Larousse 212 Le Petit Robert 213 Dictionnaire Lalande 214 Une définition opératoire
Chapitre 2 : Les origines de l’art 1. Homo faber, homo artifex 2. Les origines 3. L’art, une question philosophique
Chapitre3 : L’art, la technique, les Beaux-Arts 1.Définition 2. Aspect technique de l’art 3. Aspect artistique de la technique

Deuxième partie : Nature de l’art

Le paradigme classique

Chapitre1 : Platon, l’imitation des apparences 1. Le Beau 1. Hippias majeur 2. Le Phèdre et le Banquet 1. . La beauté de l’Être L’intégrité et la totalité L’ordre et l’harmonie La simplicité et l’unité L’immobilité et la sérénité La f élicité La clarté La vérité 2. Le désir du beau 2. L’infériorité de l’art 1. Le statut de l’artiste dans Phèdre 2. Les Beaux-Arts dans la République
Conclusion
Chapitre 2 : Aristote, l’art imite la nature 1. Le Beau 2. L’imitation 3. La Katharsis

Le Moyen age : consolidation du paradigme classique

La crise des Lumières

1. L’invention du sujet et l’éclatement de l’Être 2. Raison et sentiment 3. Au fondement de l’esthétique classique : deux idées de nature

Le modèle critique

Chapitre 1 : E. Kant, La subjectivité du beau 1.

en relation

  • philosophie
    13095 mots | 53 pages
  • La philosophie
    12822 mots | 52 pages
  • La philosophie
    168071 mots | 673 pages
  • La Philosophie
    1085 mots | 5 pages
  • Philosophie
    677 mots | 3 pages
  • Philosophie
    369 mots | 2 pages
  • la philosophie
    568 mots | 3 pages
  • Philosophie
    569 mots | 3 pages
  • Philosophie
    8405 mots | 34 pages
  • Philosophie
    959 mots | 4 pages