Philosophie

559 mots 3 pages
Acte I Scène II Dom Juan Molière La tirade le l’infidélité Introduction A la fin de la scène I, nous avons un portrait de DJ fait par Sganarelle qui va être discrédité par son comportement même. Ce portrait ne satisfait pas le spectateur, le héros apparaît donc dans le scène II. -Lecture- l’art oratoire ou la rhétorique implacable une image de la séduction renouvelée. Développement axe : la rhétorique implacable ou l’art oratoire Un discours fondé sur des enchaînements logiques. « Mais, enfin, il n’est rien » grâce à ces connecteurs logiques. La progression de l’argumentation est essentiellement présente dans la deuxième partie. Il va crier son indignation par une ponctuation assez forte, des « non, non ! » Il proteste au nom du spectateur. On retrouve toutes les caractéristiques du plaidoyer : vocabulaire du droit : droit de, injustice, innocence vocabulaire du devoir : engage notion d’injustice et de justice Il place sin discours au niveau moral, il dit qu’être infidèle, c’est moral. Il emploie une métaphore de la gloire lié à la conquête. « par cent hommages, le cœur d’une jeune beauté » « à combattre par des transports » « rendre les armes » « de triompher » « conquêtes amoureuses » Champ lexical du plaisir : « ravit, douce violence, charmes inexplicables, plaisir, on goûte une douceur, nos désirs, aimer » la séduction Renversement des valeurs : nature de l’homme = vivre et le mariage = mort . On peut voir cela grâce au champ lexical de la mort : « ensevelir, mort » Le mariage est donc contre la nature humaine. Renversement des valeurs morales : l’infidélité est une question de justice « toutes les belles ont droit de nous charmer […] sur nos cœur » ; « L’amour que j’ai […] mérite de toutes » Le vocabulaire employé « mérite, droit » Cela montre qu’être disponible pour toutes les femmes c’est la moindre justice à leur rendre. Il ne parle pas de la femme bafouée, mais de

en relation

  • philosophie
    13095 mots | 53 pages
  • La philosophie
    12822 mots | 52 pages
  • La philosophie
    168071 mots | 673 pages
  • La Philosophie
    1085 mots | 5 pages
  • Philosophie
    677 mots | 3 pages
  • Philosophie
    369 mots | 2 pages
  • la philosophie
    568 mots | 3 pages
  • Philosophie
    569 mots | 3 pages
  • Philosophie
    8405 mots | 34 pages
  • Philosophie
    959 mots | 4 pages