Philosophie

Pages: 16 (3932 mots) Publié le: 20 mars 2013
INTRODUCTION
D’ordinaire, les hommes interagissent par le biais du langage. Se poser alors la question du langage les intéresse peu. Or, la tâche du philosophe est aussi de questionner l’ordinaire. En ce sens, il a à l’égard du langage un souci de description significative de certains traits généraux du langage qui selon John Searle sont la référence, la Vérité, la signification et lanécessité. Le langage a toujours été au centre de la discussion entre certains penseurs grecs de l’antiquité (Platon, Aristote) et les sophistes. Ils ont eu à faire certaines approches : antique, anglo-saxonne et métaphysique. Ce sont ces approches qui les distingueront les uns des autres. Ainsi, appartenant au « Cercle de Vienne », Wittgenstein (1889-1951), philosophe anglais d’origine Autrichienne seral’épicentre de notre étude. Il a écrit plusieurs ouvrages entre autres, le Tractatus Logico-Philosophicus, Investigations philosophiques dans lequel le lecteur est intéressé par le style aphoristique du discours. Comme l’usage de la parole semble être le principal trait permettant de distinguer les êtres humains des animaux, et la plupart des activités humaines sont modelées par le langage et lapensée. Cependant, la question du langage et de la pensée a donné des conceptions diverses. Ainsi, il est clair que le problème qui se pose est celui du langage et de la pensée. Alors comment Wittgenstein aborde ce problème ?autrement dit en quoi se distingue-t-il des autres philosophes du langage ? Notre problème ainsi posé, nous oriente dans un premier temps à faire une analyse logique du langage selonWittgenstein, et dans un deuxième temps les insuffisances de cette analyse logique.
I. L’ANALYSE LOGIQUE DU LANGAGE
I.1. Langage, image, signe et symbole
1.a. Langage
Le langage selon l’auteur vise à représenter le monde, à en donner une Comparaison à l'image. Il est comparé au réel, avec lequel il partage sa forme. Il y a donc un parallèle strict entre réel et langage. Ce qui vaut pour lefait et l'objet vaut également pour leurs représentants dans le langage d’où tout le sens de la proposition et le nom. La proposition est l'élément le plus simple du langage, elle possède une structure et se compose de noms. Le nom ne peut être considéré indépendamment d'une proposition et ne peut s'insérer dans tous les contextes. On retrouve déjà présent le caractère combinatoire : commedifférentes combinaisons d'objets permettent d'obtenir différents faits, les différentes combinaisons de noms donnent différentes propositions.
1.b. Images
Pour Wittgenstein une image est caractérisée parce qu'elle représente quelque chose. Cette capacité à représenter suppose un point commun entre l'image et ce qu'elle figure. Ce point commun sera la forme. Si une image est image de quelque chose,c'est parce qu'il y a une identité de forme entre les deux parties. Il y a isomorphie entre le représentant et le représenté. Cette isomorphie ne doit pas être prise en un sens « concret » : avoir la même forme ne signifie pas ressembler. Ce qui permet alors de dire que si deux choses ont la même forme, on peut établir une correspondance entre chacun des éléments de ces deux choses. Il faut qu'il yait une corrélation bi-univoque entre l'image et ce dont elle est image : à chaque élément de l'image doit correspondre un seul élément dans le représenté. Pour mieux comprendre cela, prenons cet exemple : une proposition « Rab » est l'image d'un fait "Rab" si tous les composants de la proposition ont un corrélat dans le fait. Le signe « R » correspond à "R", le signe « a » à "a", et ainsi de suite.Pour Wittgenstein, les images font partie du monde, ce sont elles-mêmes des faits. Une illustration simple de cette idée peut être donnée en pensant à une photographie ou a une carte topographique. Les photographies et les cartes sont dans le monde, et ce sont des images bien au sens wittgensteinien : on peut établir une correspondance point à point avec la carte d'une ville et la ville...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • philosophie
  • philosophie
  • Philosophie
  • Philosophie
  • Philosophie
  • Philosophie
  • Philosophie
  • la philosophie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !