Plan détaillé commentaire du chapitre 18 de candide

Pages: 7 (1679 mots) Publié le: 28 avril 2010
Voltaire : Candide 1758. Ch. 18 Eldorado

Candide, conte philosophique écrit par Voltaire en 1759, peut se lire comme un roman d’apprentissage voyageant et découvrant ainsi tous les maux de la terre. À travers le monde sur toute la surface du globe fréquentée à l’époque, et à travers: élevé dans le château de Thunder-ten-tronckh, il en a été chassé pour avoir embrassé Cunégonde. Ilerre ensuite à travers l’Europe, puis l’Amérique, fuyant le fils du baron mais n’oubliant jamais Mme Cunégonde. IL arrive ainsi dans un lieu incroyablement merveilleux : l’Eldorado. ( le chapitre XVII en présente les agréments exotiques : pierres précieuses à profusion , musique agréable, parfums délicieux, cuisine exotique, pâtisserie savoureuse, convives d’une politesse extrêmes tout en étant desimples marchands ou voituriers…Après le repas, Candide suit son compagnon Cacambo chez un vieillard pour comprendre ce monde si étrange.

Problématique : En quoi ce chapitre est-il une utopie illustrant les idées de Voltaire ?

I – le caractère merveilleux de l’Eldorado

1) Luxe et profusion : Matériaux précieux à profusion : les « cailloux » du chemin sont ce que nous « nommons » «pierreries ». Le mot « nommer » révèle la relativité des valeurs et des choses selon les mondes : elles n’ont pas de valeur en soi, c’est nous qui leur donnons cette valeur, parfois cette supériorité (et implicitement qui pouvons changer l’ordre de ces valeurs), et matériaux inconnus « il était impossible d’en exprimer la matière » : ici, on quitte tout repère.
Les dimensions extraordinaires : « unportail de deux cent vingt pied de haut » et cent de large » qui créent un décor hors du commun. Plus loin il y aura les édifices « qui s’élèvent jusqu’aux nues ». La galerie des sciences mesure « deux mille pas »

2) Irréel : Le carrosse à six moutons, le trajet par les airs « les six montons volaient » : ainsi ces animaux ne sont pas ceux de notre monde naturel, nous sommes en plein «merveilleux » c'est-à-dire magique.

3) Sensualité et symbolisme. Enfin, pour les personnages, la considération sociale est inversée : son valet est mieux considéré que Candide. Par ailleurs, Voltaire s’amuse à placer « vingt belles filles » qui conduisent nos deux jeunes gens « aux bains », allusion coquine, et les revêtent de « robe » (orientalisme) de duvet « colibri », pur merveilleux parle nom de duvet évoquant la douceur autant que par celui de colibri. Evocation des soins du corps … Enfin un vieillard semble le gardien, le sage, l’initiateur comme dans les contes populaires ou littéraires

II– Satire de nos institutions :

1) La religion, dans la conversation avec le vieillard
a. Une religion considérée comme unique pour tous les hommes (donc pas de guerre dereligion ni autre conflit politico-religieux)
b. Un seul dieu « ni deux ni trois ni quatre", donc critique des querelles théologiques sur la Trinité.
c. Dans cet Eldorado, Voltaire présente, par la bouche du vieillard, la religion comme il l’entend : un déisme naturel, simple chant de louange « il nous a donné tout ce qu’il nous faut », simple remerciement au créateur (dont le rôle, au passécomposé est considéré comme achevé). (donc pas de prière de demande, pas d’intervention de Dieu dans le domaine des hommes). Il ajoute, par la bouche de Candide, le rejet des formes religieuses de notre monde qualifiées par le vieillard de « folie ».
d. Pas de clergé : tous les croyants sont sur le même plan ( reprise du verset biblique « tous prêtres, prophètes et rois », Voltaire prend duplaisir à développer : « pas de moines qui enseignent ( ce pourrait être leur seule fonction acceptable) qui disputent ( dans le sens de « discutent », «confrontent des thèses contraires », ce qui remet peut-être en cause l’objectivité et le bien fondé de leur savoir religieux) qui cabalent ( dans le sens de comploter : manifestement ils sortent de leur rôle religieux ) , et qui font brûler...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Plan détaillé commentaire chapïtre 18 candide voltaire
  • Commentaire chapitre 18 de candide
  • Candide chapitre 18 commentaire
  • Commentaire candide chapitre 18
  • Commentaire chapitre 18 de candide
  • Commentaire Candide Chapitre 18
  • Candide chapitre 18 début du commentaire
  • Commentaire candide, voltaire chapitre 18

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !