Plan détaillé sur le philosophe scythe : quels sont les enjeux ?

1240 mots 5 pages
Le philosophe scythe

Jean de la Fontaine est une figure incontestée du classicisme. Ce poète français du XXVII siècle est surtout connu pour son recueil de Fables. A travers ses fables, Jean de la Fontaine dénonce certains travers de la société de l'époque. Notamment dans le "Philosophe scythe" écrit en 1693 où de la Fontaine dénonce le stoïcisme. Dans cette fable, un philosophe scythe rencontre un sage grec. De cette rencontre découlera une réflexion sur le bonheur. Quels sont les enjeux de cette fable ? Dans un premier temps on s'intéressera aux caractéristiques du récit dans cette apologue puis dans un second temps à la quête éternel du sens de la vie et du bonheur.

I. Les caractéristiques du récit dans cette apologue
1. La mise en place du cadre spatio-temporel

C'est un apologue (récit à but argumentatif) : le lecteur s'attend à en trouver les marques (soit des indices de temps et de lieu). Cependant les indices de temps sont peu nombreux : référence à Virgile ce qui nous laisse penser que l'histoire se déroule dans une époque lointaine
"Dieux" est au pluriel nous laisse penser que l'histoire se passe pendant l'antiquité le Stoïcien : philosophie de l'antiquité la serpe, outil ancien
Ainsi que les indices de lieu :
"Chez les Grecs"
Puis en "Scythie" = maison du philosophe
"triste demeure"

Le premier lieu évoqué : la Scythie qui est décrite de façon péjorative "rude" qui est appuyé par "triste demeure". Alors que la demeure du sage apparait comme un Eden qu'on peut associer au champ lexical de la nature avec "Jardin", "arbres à fruit" "Nature". Le mot "Jardin" prend une majuscule pour lui donné de la valeur et il est associé à l'image de la beauté. Ce lieu apparait comme un parfait équilibre de la nature.

Les deux univers apparaissent opposés. Chaque personnage semble associé au lieu où il vit.

2. L'opposition des personnages de la fable

Dès le début, le philosophe scythe est décrit comme austère, ce qui semble

en relation

  • Argumentation
    1772 mots | 8 pages
  • Ecriture poétique
    1427 mots | 6 pages
  • Montaigne, des cannibales
    2804 mots | 12 pages
  • La princesse de babylone
    4589 mots | 19 pages
  • Commentaire ut le discours des sciences et des arts
    6760 mots | 28 pages
  • Histoire Moderne
    12359 mots | 50 pages
  • 9782210441163_francais1_LDP_chapitre4
    56485 mots | 226 pages
  • Français première
    32505 mots | 131 pages
  • La question de l'alterité
    36781 mots | 148 pages
  • Scecance 1 seconde
    33906 mots | 136 pages