Platon, allégorie de la caverne.

Pages: 11 (2519 mots) Publié le: 22 avril 2010
PLATON
Passage 518B-D
INTRODUCTION
1) Contexte : il s’agit, dans le livre VII de La République, de l’éducation que doit (ou devrait) recevoir le philosophe destiné à gouverner la Cité idéale construite dans les livres précédents par le porte-parole de Platon, Socrate. Il faudra donc bien avoir en tête, dans la lecture du texte, que pour Platon, philosophie et éducation sont liées, et quenous sommes ici dans un contexte où l’éducation est envisagée philosophiquement.
2) Le thème de ce texte est explicitement celui de la nature de l’éducation.
3) La thèse de l’auteur est que l’éducation est une conversion de l’âme.
4) La problématique est celle de savoir si l’éducation consiste à apprendre à se servir de façon adéquate de sa faculté d’apprendre, ou bien (notons que c’est là lathèse réfutée par Platon) si elle consiste à “remplir” l’âme.
5) Mouvement général et articulations : le texte se présente comme un dialogue entre Socrate et un interlocuteur qui a pour rôle de nous amener progressivement à la découverte de la vérité, en voyant progressivement l’inanité des thèses admises. Socrate a le rôle de mettre en évidence, ou d’amener cet interlocuteur à admettre, lesparadoxes qui se cachent en elles, comme on peut le constater dans notre texte.
D’abord, 1) dans le premier paragraphe, il s’agit de prendre conscience du fait que l’éducation, dont il s’agit de rechercher l’essence (ou la façon correcte de la penser, de la concevoir), ne peut être ce que l’on a coutume de dire qu’elle est. C’est une thèse seulement négative, qui ne dit pour le moment que ce qu’ellen’est pas. Le moyen dont se sert Socrate : une analogie avec l’organe de la vue.
Ensuite, 2) dans le deuxième paragraphe, Platon montre bien que la conception de l’éducation abordée en 1) était une fausse conception de l’éducation (erreur de principe), en se basant sur son système -puisqu’il s’interroge ici, afin de trouver quelle est la véritable conception de l’éducation, et afin de montrer que laconception précédente ne peut pas être valable, sur la nature même de la science, de laquelle va découler, comme une évidence, ce sur quoi doit porter par définition tout apprentissage.
Enfin, 3) dans le dernier paragraphe, Platon-Socrate nous donne la “bonne” définition de l’éducation, en revenant sur 1) et 2) (elle ne consiste pas à apprendre à voir, mais à mieux voir).
DEVELOPPEMENT

PREMIERPARAGRAPHE
On ne sait pas, ici, quelle définition de l’éducation a en vue Platon, mais on sait (comme on le verra dans le dernier paragraphe) qu’elle consiste à croire qu’éduquer quelqu’un, c’est “mettre la science (ce qui est appris) dans l’âme”, comme on met la vue dans l’organe.
A) Selon la conception de l’éducation que critique ici Platon, l’éducation consisterait donc à remplir l’âme deconnaissances.
Le “où elle n’est pas” semble ici s’entendre comme étant, ou référant, au présupposé propre aux tenants de la thèse réfutée ici par Platon. En effet, il semble bien que ce que ne voient pas ces derniers, c’est que l’âme n’est pas une “table rase”, une tablette sur laquelle rien n’est par avance inscrit ou du moins prédisposé, “en puissance”, pour reprendre une expressionaristotélicienne, puisque croire qu’éduquer consiste à remplir l’âme de connaissances (contenus) c’est bien croire que la science, comme il le dit, n’est pas dans l’âme.
L’âme serait donc entièrement vide, avant l’éducation entendue ici, il faut le noter, comme étant synonyme de, donc équivalente à, l’apprentissage. La conception que critique donc dans ce texte Platon, est celle que l’on peut qualifier deconception empiriste de l’apprentissage, puisqu’il s’agit bien de soutenir que tout ce qu’on apprend (l’objet “assimilé”) vient du dehors dans l’âme conçue comme réceptacle où n’importe quoi d’extérieur à cette âme peut y être assimilé, ou “entassé”. (C’est différent, notons-le, de la conception qui va être celle de Platon dans le deuxième paragraphe, puisqu’il va soutenir quant à lui qu’il y a...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Allégorie de la Caverne (Platon)
  • Allégorie de la caverne platon
  • allégorie de la caverne de platon
  • allégorie de la caverne Platon
  • Allégorie de la caverne platon
  • Extrait platon allegorie de la caverne
  • Platon
  • Platon : allégorie de la caverne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !